Oyem : Des questionnements autour du cambriolage du tribunal

Tribunal d'Oyem © D.R

La justice qui incarne l’ordre dans une société est-elle encore respectée au Gabon? c’est la question qu’on est en droit de se poser lorsqu’on constate l’état de déliquescence dans lequel elle se trouve aujourd’hui. Plus rien n’arrête les malfrats, qui n’hésite pas à commettre leur forfait même au sein du palais de justice.C’est le cas notamment au tribunal de première instance judiciaire d’Oyem, ou une série de cambriolage peine à être endigué. Le dernier en date, a été commis le week end dernier, nous rapporte le site internet du quotidien l’Union.



En effet, depuis quelques semaines des malfrats rodent au sein du tribunal d’Oyem. Le week-end dernier, des individus non identifiés se sont introduits dans les locaux abritant l’administration, emportant une importante somme d’argent et plusieurs effets sous scellés, ainsi que du matériel de travail indique l’Union. Apparement, les malfrats qui semblaient connaître les lieux opéraient pendant l’absence des gardiens et dans l’obscurité qui règne autour de l’édifice.

Après avoir escaladé la barrière de sécurité, ils se sont introduits à l’intérieur du bâtiment en cassant la grille de protection à l’aide d’un cric et d’un pied de biche. Un gros tournevis leur permettra ensuite de forcer la porte qui conduit à la salle d’audience. Tous ces outils ont été retrouvés sur place, poursuit l’Union.

Selon des sources judiciaires, les cambrioleurs ont également passé au peigne fin la chambre des scellés et le bureau du greffier en chef, s’emparant de plusieurs dossiers qualifiés sensibles et des enveloppes mises sous scellés contenant d’importantes sommes d’argent, ainsi que 6 ordinateurs. Ces cambriolages  suscitent des interrogations et laissent penser que cette affaire a été bien organisée pour subtiliser des documents qui compromettants pour plusieurs individus.

Laissez votre commentaire