mercredi,23 septembre 2020
Accueil Derniers articles Oyem: Autel saccagé, communion emportée, toge brûlée à Saint Charles-Lwanga

Oyem: Autel saccagé, communion emportée, toge brûlée à Saint Charles-Lwanga

A Oyem, chef lieu de département du Woleu, un édifice religieux catholique a été le théâtre d’actes de vandalisme. En effet, dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 octobre 2019, la cathédrale Saint-Charles-Lwanga a été profanée par des individus non encore identifiés. 

La semaine dernière, la cathédrale Saint-Charles-Lwanga d’Oyem a été victime d’actes de vandalisme, révèle le quotidien L’Union. Poussés par on ne sait quels démons, des individus mal intentionnés seraient entrés par effraction dans ce lieu sacré, renversant tout sur leur passage. « Les malfrats sont entrés par effraction dans la cathédrale, après avoir brisé une vitre » a-t-on lu.

Les visiteurs s’en sont pris à l’autel et la table utilisée pour la célébration de l’eucharistie. Convaincus que dans le lieu saint ils trouveraient de l’argent, les visiteurs ont également réussi à défoncer la porte de la sacristie, avant d’y accéder. N’ayant certainement rien trouvé, ils ont poursuivi leur basse besogne en farfouillant armoires, etagères et livings. Pire, ils ont brûlé la toge d’un enfant de choeur.

 « A ce qu’il semble, les malfaiteurs étaient certainement à la recherche d’espèces sonnantes et trébuchantes puisque tous les dessous de la table, dont les corbeilles servant à la collecte de la dîme et de la quête au cours des offices religieux,  a été fouillé de fond en comble », rapporte le quotidien. Après avoir mis sens dessus dessous la cathédrale, les individus ont pris la poudre des champs, emportant au passage une quantité importante de communion. 

« Nous avons retrouvé les choses à même le sol au niveau de la sacristie. A ce jour, nous ne savons pas exactement ce qu’ils ont emporté. Mais, nous avons trouvé un certain désordre dans l’église. Certainement, les visiteurs étaient à la recherche de l’argent et de je ne sais quoi encore »,  a déclaré visiblement dépité, le vice-chancelier du diocèse d’Oyem et vicaire à la cathédrale Saint-Charles-Lwanga, l’abbé Jean-François Edou Essono. Pour retrouver les auteurs de cette profanation, une enquête a été ouverte par la police judiciaire. 

Par ailleurs, se voulant rassurant, l’abbé Edou Essono a invité le peuple de Dieu à rester en prière même pour les malfrats. Il a dit « remettre l’affaire entre les main du Seigneur »

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Street 103 Gabon Gmt