Owendo: elle tue son petit ami à coup de couteau par jalousie

Agnès Flore Mengue Eyeghe la présumée meurtrière © L'Union/GMT

Dans la nuit du 8 avril dernier, dans la commune d’Owendo au sud de Libreville, Agnès Flore Mengue Eyeghe, 18 ans a poignardé en pleine poitrine son petit ami Germain Evariste Minkala, âgé de 22 ans. La mise en cause a été arrêtée par la police judiciaire, entendue par le procureur et placée en détention préventive à «Sans famille»; rapporte le quotidien L’Union.

Le ville portuaire d’Owendo a été le théâtre dimanche 8 avril dernier d’un drame passionnel. C’est dans la cité de la société nationale immobilière (SNI), située à Nomba Domaine, qu’une jeune fille de 18 ans a tué à coup de couteau de cuisine son petit ami de 22 ans.

Selon la meurtrière présumée, tout est partie d’une scène de jalousie qui a débuté aux environs de 23 heures. «Nous dormions dans une chambre à quatre. Germain, moi et ses deux frères. Ce jour-là, nous étions à trois dans la chambre. Je dormais sur le lit et Germain était couché sur le matelas, au sol avec son frère. Chacun de son côté manipulait son téléphone. Excédé de jalousie, il m’a demandé d’arrêter d’envoyer des messages via mon téléphone. Je ne me suis pas exécutée tout de suite, parce que je voulais qu’il arrête d’en faire autant», jusque là rien de dramatique.

Soudainement, poursuit-elle, «il est venu me trouver sur le lit et a commencé à me brutaliser. Ne voulant pas assister à la scène, son frère nous a laissés seuls dans la chambre. Et là, nous avons commencé à nous battre comme à l’accoutumée. Il était sur moi, j’ai réussi à me dégager de l’étreinte. Puis, je me suis dirigé vers une étagère sur laquelle était posée la vaisselle. Je me suis emparé d’un couteau de cuisine et je le lui ai planté dans la poitrine, avant de sortir de la chambre».

La victime, Germain Evariste Minkala,  aurait selon une source policière réussi à extraire le couteau de sa poitrine avant de s’effondrer. Ses parents auront sans succès tenté de le sauver en le conduisant au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO). Mais il n’y arrivera pas vivant.

Agnès Flore Mengue Eyeghe qui a été arrêté par les agents de la police judiciaire a été présentée devant le parquet de la République de Libreville, qui l’a placé en détention préventive à la prison centrale de Gros Bouquet où elle attendra son procès devant une Cour d’assises.

Laissez votre commentaire