Owendo : des habitants déposent une plainte pour nuisance sonore contre une église

Image illustrative © D.R

La prolifération des lieux de culte dans la capitale gabonaise et ses environs a apporté avec elle son lot de désagrément. Il ne se passe pas un jour sans que les riverains ne se plaignent du bruit engendré dans ces endroits au mépris de la quiétude que devrait bénéficier chaque citoyen.  D’ailleurs, le quotidien L’Union en a fait un large écho dans sa parution du samedi 21 octobre 2017.

Le cas d’une eglise situé au quartier Alenakiri, dans la commune d’Owendo, est l’exemple typique de ces lieux de culte qui causent des désagréments aux riverains. Chants de louanges exécutés, de jour comme de nuit, cris des fidèles dans un temple qui s’assimile davantage à un zoo. Bruits d’instruments de musique sans aucune retenue. Autant de conditions réunies pour faire perdre le sommeil du juste aux habitants de ce quartier.

C’est donc face à cette situation que les riverains ont décidés de déposer une plainte au commissariat de police de la ville pour tapage nocturne, nuisances sonores, trouble de la tranquillité et mépris des consignes des autorités locales.

Au titre des griefs reprochés à cette église et à son pasteur, les séances de « délivrance spirituelle« , qui tirent jusqu’à 6 heures du matin . «Les cris des malades, puisque c’est ainsi qu’il faut appeler les gens qui fréquentent ce lieu, mêlés aux instruments de musique, nous empêchent vraiment de fermer l’œil toute la nuit»; confie un habitant du quartier.

Il fait remarquer que «malgré les échanges que nous avons déjà eu avec ce leader religieux, rien n’y fait. Car l’intensité des nuisances monte curieusement d’un cran le jour d’après». Les riverains excédés par ce comportement nocif, espèrent que les autorités prendront en compte leur plainte.

Laissez votre commentaire