Ouverture prochaine du CHU Mère- Enfant Fondation Jeanne Ebori

C’est l’annonce faite par le site officielle de la Primature gabonaise. Détruite en août 2013, la Fondation Jeanne Ebori, désormais Centre Hospitalier Universitaire Mère-Enfant, Fondation Jeanne Ebori (CHUMEFJE) va prochainement ouvrir ses portes au public.

Malgré la grogne des architectes du Gabon en septembre 2013 qui fustigeait la destruction d’un élément du patrimoine gabonais, l’immeuble abritant la Fondation Jeanne Ebori a été détruit pour laisser la place à une nouvelle infrastructure.

Après avoir félicité les ouvriers « pour la construction de cet établissement hospitalier public de référence.» et remercié l’entreprise partenaire VAMED, le Premier ministre, Issoze-Ngondet a tenu à préciser qu’avec « son offre de soins et de services spécialisés en Pôle aide au diagnostic, pédiatrie, à la Pharmacie et Pôle des Sciences affiliées etc, et malgré quelques contraintes d’ordre structurel, technique et opérationnel, l’Hôpital Mère- Enfant Fondation Jeanne EBORI, constitue un appui important de notre système de santé et un véritable atout pour le rayonnement scientifique du Gabon ».

En marge des autres centres hospitaliers universitaires de Libreville, Owendo et Akanda, Issoze-Ngondet a souhaité que « cet établissement moderne puisse apporter une contribution significative et durable à l’Émergence de notre pays, ainsi qu’au développement de la médecine et cela, pour le mieux-être de la mère et de l’enfant».

Pour rappel, la Fondation Jeanne Ebori située à l’entrée du quartier Louis a été construite en juin 1985. Elle portait le nom de la mère de feu Omar Bongo Ondimba, deuxième président de la République gabonaise.

Laissez votre avis