samedi,28 novembre 2020
Accueil A La Une Ouverture des églises: sous la pression des confessions religieuses, Matha va-t-il rétropédaler...

Ouverture des églises: sous la pression des confessions religieuses, Matha va-t-il rétropédaler ?

C’est par le biais d’un communiqué de presse que le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a réagi à la sortie déterminée des leaders religieux des églises pentecôtistes et de réveil qui « déçus et et frustrés » du manque de considération à leur égard, avaient devant la presse, déci de réouvrir leurs églises le 12 juillet   prochain en réponse au mépris du gouvernement. Une sortie qui conduit Lambert-Noël Matha à baisser le ton et ouvrir la porte aux discussions, conscient de ce que, dos au mur, plusieurs compatriotes sont décidés et résolus à reprendre leurs activités même s’il faille pour cela, passer outre les mesures gouvernementales. 

La déclaration des leaders des communautés pentecôtistes, de réveil, charismatiques et apparentés du Gabon, lesquels avaient annoncé la réouverture des églises le 12 juillet prochain, eu égard au sentiment de marginalisation qu’ils éprouvent depuis l’annonce par le gouvernement des mesures d’allègement du confinement progressif du « Grand Libreville » semble avoir fait mouche. 

Ce jeudi 2 juillet 2020 par le canal d’un communiqué, la sortie de Lambert Noël Matha, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, montre clairement que la déclaration des hommes de Dieu n’est pas rentrée dans une oreille de sourd. En témoigne la teneur dudit communiqué dont le ton était visiblement moins autoritaire. « S’agissant particulièrement du secteur religieux et au titre des concertations avec les partenaires, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, en sa qualité de Ministre du Culte, recevra dans les tout prochains jours, les responsables des différents ordres religieux » a-t-on pu lire dans la communication du Ministère de l’Intérieur. 

Une rencontre pendant laquelle, le ministre de tutelle, Lambert Noël Matha devra se pencher avec son cabinet, sur les modalités de reprise des activités des leaders des confessions religieuses. C’est d’ailleurs ce que révèle le communiqué qui précise que ladite réunion sera effective « en vue d’examiner avec eux avant soumission des conclusions au Gouvernement les conditions de reprise progressive de leurs activités, entendu que jusqu’à ce jour, l’arrêté interdisant les rassemblements de plus de dix personnes est toujours en vigueur ». 

Bien que précisant que pour l’heure « aucun lieu de culte n’est autorisé à réouvrir et que toute attitude contraire expose son ou leurs auteurs aux affres de la loi » Lambert Noël Matha, en produisant ce communiqué, montre clairement qu’il est ouvert à une révision de la mesure querellée. Toute chose qui consacre l’idée selon laquelle les mesures d’allègement annoncées pendant cette conférence de presse gouvernementale, sur la riposte sanitaire contre le coronavirus, sont pour la plupart,  frappées du  sceau de l’incohérence.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion