samedi,27 novembre 2021
AccueilA La UneOssouka Raponda et Sylvia Bongo font le point de la mise en...

Ossouka Raponda et Sylvia Bongo font le point de la mise en oeuvre du programme Gabon Égalité

Ecouter cet article

Un an après avoir présenté sa stratégie Gabon Egalité, la Première dame Sylvia Bongo Ondimba et le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda ont fait le bilan, ce mercredi 27 octobre 2021, des avancées de ce programme visant à réduire les inégalités femmes-hommes au Gabon et les violences faites aux femmes. Occasion notamment pour les deux personnalités et les parties prenantes concernées de se pencher sur les perspectives. 

La réduction des inégalités femmes-hommes, cette volonté conjointe de la société civile et du gouvernement gabonais s’est traduite par un rapport axé sur 4 points. Il s’agit « des violences faites aux femmes, l’accès à l’éducation, l’accès à la santé, le droit de la famille, la participation à l’économie et l’émancipation politique ». Cette stratégie visant à faire du Gabon un modèle d’égalité entre les genres a mis, le 30 septembre 2020, à la disposition du gouvernement gabonais 33 mesures réalisables sur 3 ans. Selon la première dame Sylvia Bongo Ondimba, il s’agit d’une feuille de route mise en place pour « enrayer définitivement les mesures d’inégalité au Gabon »

Chose faite, grâce au déploiement de la stratégie Gabon égalité, de nombreuses avancées ont été enregistrées en faveur du bien-être de la femme et de la jeune fille ces 12 derniers mois dans le pays. Sur le plan juridique par exemple, les modifications des Codes Civil et Pénal ont été apportées pour garantir la protection et le droit des femmes. Les principales nouveautés sont la mise en place de lois spécifiques visant à prévenir, protéger et éliminer les violences et discriminations faites aux femmes, et celles visant à accroître l’harmonie et l’esprit de la complémentarité dans une gestion partagée du ménage.

Des réformes ont été apportées sur le délai de déclaration de naissance, qui est passé de  3 à 15 jours suivant le jour de la naissance du bébé. La notation d’approbation de l’époux pour l’ouverture d’un compte bancaire ou l’établissement d’un passeport a été levée. La notion de consentement mutuel a par ailleurs été introduite. Notons également la mise en place d’un centre d’accueil pour les victimes de violence et le lancement du numéro vert (1404) pour dénoncer des cas de violence sur le genre, entre autres. 

Sylvia Bongo Ondimba qui a fait de la lutte contre les violences faites aux femmes son cheval de bataille, n’a pas manqué de saluer l’engagement de toutes les parties prenantes à cette Task Force. « J’exprime ma profonde gratitude aux parties prenantes et partenaires de Gabon Égalité pour les avancées historiques obtenues en faveur de l’égalité des droits lors de l’année écoulée », a-t-elle indiqué. Rose Christiane Ossouka Raponda, pour sa part, a rappelé la nécessité d’appliquer les mesures adoptées. « Nous devons poursuivre le travail engagé et nous assurer, pour ces prochains mois, de l’applicabilité effective dans la vie quotidienne des mesures adoptées et assurer une évaluation régulière des annonces, pour passer de la promulgation à l’application des droits », a-t-elle dit. 

Laissez votre commentaire

Enami Shop