Ordures ménagères : le ministère de l’intérieur interpelle de nouveau Averda

© D.R

Face au ralentissement observé dans les opérations de collectes d’ordures dans les communes de Libreville et d’Akanda par la société Averda, le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité, chargé de la Décentralisation et du Développement Local a convoqué une réunion d’urgence ce 12 décembre 2017 en vue d’obtenir des réponses à cette problématique qui a une incidence sur la salubrité de ces deux villes.

Au cours de cette rencontre présidée par le ministre de l’Intérieur, Noel Lambert Matha qui réunissait les parties concernées par la problématique de la collecte des ordures ménagères et la gestion de la décharge publique de Mindoubé, il était question de faire le point sur la situation d’amoncellement d’ordure observé dans la capitale.

De ces échanges, il ressort que la situation actuelle est consécutive à la forte pluviométrie observée ces derniers temps ; toutes choses qui ont fortement dégradé et rendu inaccessible la décharge publique de Mindoubé. Toute chose qui aurait donc contraint l’entreprise à dépoter provisoirement les ordures collectées au sein de sa base sise au quartier Mindoubé, une situation qui n’a d’ailleurs pas manqué de susciter l’ire des riverains qui se sont plaint des odeurs nauséabondes qui s’y échappaient..

C’est donc pour y remédier et profitant de l’accalmie de la pluviométrie que quelques mesures ont été arrêtées, notamment , le reprofilage urgent de la voie d’accès à la plate-forme de dépotage ; le renforcement immédiat des capacités techniques et logistiques permettant le désengorgement de la plate-forme; et l’élargissement de la décharge pour répondre à l’augmentation du volume des déchets.

Au terme de cette réunion, les parties prenantes ont convenus de la normalisation sans délai des opérations de collectes des ordures ménagères pour éviter plus de désagrément aux populations.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire