Ordures ménagères : le gouvernement à la recherche de mesures efficaces

Lambert-Noël Matha à la décharge de Mindoubé © D.R

Accompagné des Directeurs Généraux d’Averda et de Clean Africa, le Ministre de l’Intérieur en charge de l’hygiène publique, Lambert-Noël Matha s’est rendu, dans la nuit du 29 au 30 décembre 2017, à la décharge publique de Mindoubé, dans le 5e arrondissement de Libreville afin de s’enquérir du goulot d’étranglement que constitue l’emplacement des ordures ménagères à Libreville et sa banlieue.

Loin d’un simple exercice, l’administration que dirige Issoze Ngondet semble avoir pris la situation à bras le corps. Régler le problème avant qu’il n’atteigne son pic. C’est le souhait de Lambert-Noël Matha membre du gouvernement qui ne décolère pas face au problème des ordures ménagères qui inondent la capitale gabonaise.

Sur place, le Ministre a pu toucher du doigt la réalité. L’impraticabilité de la voie menant à la décharge de Mindoubé. Cette dernière, ne favorise en effet que très difficilement l’accès à la plateforme du dépotage. On note également des difficultés liées à l’éclairage et une faiblesse criarde ne matière de logistique déployée sur le terrain pour les besoins de la décharge.

Un communiqué du ministère de l’intérieur fait remarquer que «visiblement, l’opérateur Clean Africa en charge de la gestion de la décharge, lésine sur les moyens pour permettre aux camions d’Averda son sous-traitant d’accéder facilement et en toute sécurité à la décharge.» En effet, dans un de nos articles datés du 18 décembre, nous expliquions que le droit à la gestion de la décharge de Mindoubé était à l’origine du crêpage de chignons entre les deux entreprises spécialisées dans la collecte des déchets et ordures ménagères.

Depuis, la présidence de la République s’est également dite préoccupée par la situation et à confier toutefois être à la recherche d’une solution «prompte, pérenne et efficace».

Laissez votre commentaire