vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une OPRAG: la direction générale sonne la fin du passe-droit et du clientélisme

OPRAG: la direction générale sonne la fin du passe-droit et du clientélisme

Maillon fort d’une diversification économique prônée et annoncée par les autorités dans un secteur maritime en pleine mutation, l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) vient de connaître une mue au sein de son top management. Ainsi, à la faveur du conseil des ministres du 31 janvier dernier, Apollinaire Alassa a été porté à la tête de cette entité. Misant sur « la compétence et l’assiduité au travail », ce dernier entend mettre fin aux « passe-droits et au clientélisme ».

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Installé dans ses nouvelles fonctions le 7 février dernier après sa nomination en conseil des ministres une semaine plus tôt en lieu et place de Brice Laccruche Lelabou, Apollinaire Alassa ancien directeur financier de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) a présenté sa vision à ses agents. S’il souhaite accroître les activités portuaires en misant notamment sur l’implémentation de sydonia world, le nouvel homme fort entend surtout changer de paradigme. 

En effet, le nouveau directeur général souhaite injecter du sang neuf dans ce qui est aujourd’hui une entité incontournable du secteur maritime. Pour ce faire, Apollinaire Alassa entend d’une part, mettre le cap sur « la matérialisation d’actions palpables à forte tonalité sociale, économique et sociétale pour l’Oprag, les opérateurs portuaires et pour les consommateurs finaux des produits transitant par nos ports », et d’autre part miser sur une nouvelle vision stratégique. 

Ainsi, le nouveau commandant du « navire Oprag », a indiqué que sous « son gouvernail », « l’esprit de passe-droit, de clientélisme et de concussion n’aura pas de place ». Dans le même ordre d’idées, il a invité ses collaborateurs à mettre en avant « la compétence, l’assiduité au travail, le respect de la hiérarchie (…) des valeurs fondamentales en matière de gestion des ressources humaines ». 

Accompagné dans sa mission de l’ancien directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) Jean-Pierre Lasseni Duboze qui a remplacé Pierre Reteno Ndiaye, le nouveau DG pourra s’appuyer sur un budget en hausse à 15 milliards FCFA, dont la grosse partie sera dévolue à l’investissement dans les infrastructures.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt