mercredi,4 août 2021
AccueilA La UneOPRAG: Godwin Alini Yandjangoye prend ses quartiers

OPRAG: Godwin Alini Yandjangoye prend ses quartiers

Ecouter cet article

Nommé à la tête de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) à l’issue du conseil des ministres du jeudi 10 juin dernier, Godwin Alini Yandjangoye a officiellement pris ses fonctions. Intronisé ce mardi par le ministre en charge des Transports, Brice Constant Paillat, cet « ancien de la maison » devra désormais « s’engager à ce que l’Oprag soit un réel moteur de croissance pour l’économie gabonaise ».

Nouveau changement à la tête de la direction générale de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag). Un peu plus d’un an après son arrivée en lieu et place de Landry Régis Laccruche Lelabou, l’expérimenté Apollinaire Alassa vient de passer le flambeau à celui qu’il considère comme l’un de ses « fils spirituels », à savoir : Godwin Alini Yandjangoye. Ce dernier, nommé à l’issue du conseil des ministres du 10 juin dernier, a donc officiellement été intronisé ce mardi. 

En effet, au cours d’une cérémonie marquée par la présence à la fois du ministre des Transports Brice Constant Paillat, au cœur du processus et, des responsables de l’Autorité portuaire, le nouveau responsable a pris ses fonctions. Entre « profonde reconnaissance et immense enthousiasme », comme il l’a souligné, cet ancien de la maison qui aura gravi les échelons les uns après les autres, devra désormais conduire la destinée d’une entité au cœur du dispositif économique. 

Avec en ligne de mire le redressement économique et la poursuite des chantiers entamés par son prédécesseur, Godwin Alini Yandjangoye aura donc la lourde tâche de moderniser une entité appelée à jouer un rôle moteur dans le processus de transformation. Une modernisation qui passera sans aucun doute par l’optimisation des ressources et, la mise en branle du processus de gestion de la dette, en vue de rendre celle-ci « plus digeste dans les années à venir ». 

Par ailleurs, au moment de prendre le gouvernail du « navire Oprag », le nouveau commandant trouve sur son bureau trois dossiers « chauds » auquel il devrait très vite s’attaquer à savoir : le contentieux d’avec l’opérateur Bolloré Transport et Logistics via sa filiale Owendo Container Terminal (OCT), celui d’avec Eramet-Comilog et le chantier de modernisation du port môle de Libreville. Trois dossiers intimement liés à l’avenir de l’Autorité portuaire.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.