Opération Scorpion : Roger Owono Mba au gnouf

Gabon Gabonmediatime Roger Owono Mba Gabon
L'ancien ministre de l'Economie et des Finances Roger Owono Mba soupçonné de détournement de fonds et de blanchiment de capitaux © D.R.

Transféré ce vendredi 13 décembre en compagnie des autres membres du gouvernement, dont Brice Laccruche Alihanga, Noël Mboumba, Emmanuel Norbert Tony Ondo Mba, Roger Owono Mba ex-ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales a été entendu, placé sous mandat de dépôt et écroué à la prison centrale au terme de son audition dans le cadre de l’opération anti-corruption lancée depuis le 12 novembre pour des faits  entre autres de détournements et de blanchiment de capitaux. 


Interpellé au lendemain de son éviction du gouvernement, le mardi 3 décembre dernier à l’issue de la composition de la nouvelle équipe gouvernementale intervenue le lundi 2 décembre 2019, Roger Owono Mba ex ministre de l’Economie, des Finances et des Solidarités nationales a été interpellé pour détournement de fonds et distraction des deniers publics comme deux autres membres du gouvernement et avant lui, plusieurs hauts commis de l’Etat dirigeants d’entreprises publiques et parapubliques. 

L’ancien Directeur de cabinet adjoint du président de la République Ali Bongo Ondimba été auditionné par le juge des libertés et de la détention sur son implication présumée dans le scandale politico-financier qui tient le pays en émoi. Les questions liées aux chefs d’accusation de blanchiment de capitaux, concussion, faux et usage de faux, détournement de fonds sont celles auxquelles Roger Owono Mba dit ROM aurait fait face devant les juges au tribunal de Libreville. 

Autant dire que cet épilogue ne surprend guère, alors que Brice Laccruche Alihanga avec qui il avait été interpellé le 3 décembre dernier vient d’être transféré à la prison centrale de Libreville, le placement sous mandat de dépôt de ROM  n’est que la suite logique de ce feuilleton judiciaire qui interpelle non seulement par sa mise en branle mais également par l’identité et l’appartenance politique des personnalités publiques vers qui elle est dirigée. Nul doute qu’Emmanuel Norbert Tony Ondo Mba et Gregory Laccruche Alihanga subiront  le même sort tant la lecture et le déroulement de cette affaire nous a habitués à chaque fois, au même dénouement.  

Laissez votre commentaire