dimanche,25 octobre 2020
Accueil A La Une Opération Scorpion : Michaël Adande interpellé par la DGR

Opération Scorpion : Michaël Adande interpellé par la DGR

Le directeur général de la poste Michaël Adandé aurait été interpellé par les éléments de la Direction générale des recherches (DGR) de la Gendarmerie nationale, ce jeudi 20 février 2020, dans le cadre de l’opération anticorruption Scorpion menée depuis le début du mois de novembre nous révèle une source judiciaire proche du parquet. Des suspicions de malversations financière et de détournements de deniers publics pèseraient sur sa personne.  

L’opération anti-corruption Scorpion conjointement conduite par la direction générale des recherches (DGR)  et la direction générale des contre-ingérences et de la sécurité militaire, plus communément appelée B2 avec en appui la Direction générale des services spéciaux (DGSS), vient en sus de toutes les autres interpellations opérées depuis le 12 novembre 2019, de frapper un grand coup, par l’interpellation hier de 20 février 2020 de Michaël Adandé Président directeur général de la Poste SA.  

En proie à une crise née de plusieurs dysfonctionnements et des suspicions fondées de blanchiment, La Poste SA avait vu atterrir il y a un mois moins de 5 ans entre 2015 et 2016 Michaël Adandé aux fins de révéler cette structure étatique déliquescence. Selon des sources proches de l’affaire, le dirigeant de la Poste aurait été interpellé aux fins d’être auditionné par ces questions de corruption et blanchiment, détournement, suspicions de blanchiment. des Chefs d’accusation qui sont revenus assez fréquemment dans le cadre de l’opération Scorpion. 

En 2018 pendant une interview donnée chez nos confrères de Gabonreview, interrogé sur des interpellations de certains postiers l’origine de divers problèmes ayant entraînés des tensions de trésorerie qui avaient fermé portes et guichets, Michaël Adandé déclarait « C’est vrai que c’est l’État qui a porté plainte. Nous sommes dans un pays organisé, un État de droit et ce processus suit son court. Autant, je vous disais que le redressement peut paraître lent, autant on peut avoir l’impression que la Justice est également lente. Mais je crois que la Justice est en train de faire son travail et n’étant pas spécialiste du domaine, je ne peux pas rentrer dans les détails ». 

Interpellé à son tour pour semble t-il les mêmes griefs, Michaël Adandé doit croire en cette justice gabonaise à son application et capacité à livrer à l’opinion les suites de cette affaire le concernant. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt