Opération scorpion : le SG du ministère des Transports aux arrêts

Gabon Gabonmediatime Menotte Gabon
Image illustrative d'une personne avec des menottes aux poignets © D.R

Lancée depuis novembre 2019, l’opération anti-corruption dénommée scorpion est loin d’avoir livré tous ses secrets. Après l’interpellation de plusieurs hauts cadres de l’administration publique et parapublique, d’anciens ministres et même de l’ancien directeur de cabinet du président de la République Brice Laccruche Alihanga, la Direction générale des recherches (DGR) vient de prendre dans les mailles du filet le secrétaire général du ministère des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat, Aurélie Ntoutoume Obame. 


Si les raisons de cette interpellation restent pour l’instant inconnues, le quotidien L’Union dans sa parution de ce lundi 13 janvier 2020 pense savoir que celles-ci sont liées à l’opération scorpion qui traque les cas de malversations financières. Son interpellation a été confirmée par une source judiciaire, indique notre confrère.

Nommée le 13 juin 2019, en remplacement de Yolande Nyonda, promue ministre déléguée à l’Education nationale, Aurélie Ntoutoume Obame était à la tête du secrétariat général du ministère des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat au moment où Justin Ndoudangoye était en charge de ce département ministériel. Ce dernier est détenu à la prison centrale de Libreville depuis le 09 janvier 2020 pour des soupçons de détournement de fonds publics, blanchiment de capitaux en bande organisée, de concussion, de faux et usage de faux. 

Laissez votre commentaire