Opération Scorpion : l’ancien ADG de Sogatra écroué à la prison centrale de Libreville

Gabon Gabonmediatime Bruno Minko Mi Ngoua Sogatra Gabon
L'ancien ADG de la Sogatra Bruno Minko-Mi Ngoua © D.R/GMT

Il semblerait que Bruno Minko-Mi Ngoua ait à son tour été épinglé par les pinces du Scorpion. C’est du moins ce que nous apprend Média 241. Évincé de son poste d’Administrateur directeur général de la Société gabonaise des transports (Sogatra) au terme du récent conseil des ministres du 31 janvier 2020, l’homme aurait finalement été placé sous mandat de dépôt au terme de son audition par la Direction générale de la contre-ingérence et de la sécurité militaire communément appelée B2 pour des faits supposés de détournements de deniers publics. 


Congédié, épinglé puis écroué, c’est en ces trois mots que se sont résumés les jours de Bruno Miko-Mi- Ngoua ancien Administrateur directeur général de la Société gabonaise de transport (Sogatra) depuis son éviction à la tête de ladite entreprise au terme des conclusions du premier Conseil des ministres de l’année le mardi 31 janvier dernier. 

Une situation dont les signes avant coureurs avaient laissé présager l’effectivité d’un tel épilogue. Rappelons que quelques heures après son départ, Bruno Miko-Mi- Ngoua s’était vu interdit l’entrée des locaux de l’entreprise dont il avait la direction par une lettre signée du directeur d’exploitation de la Sogatra, Patrick Dicka. 

Convoqué par la direction nationale de la contre ingérence et de la sécurité nationale plus connue sous l’appellation B2  où il a été auditionné, il sera dans la même procédure entendu par un juge d’instruction ce mercredi 12 février 2020 selon Moutouki dans sa livraison du jour,  sans doute sur les chefs d’accusation de blanchiment, complicité de blanchiment, détournement, concussion faux et usage de faux à l’instar des autres ayant subi précédemment le même sort que lui dans le cadre de l’opération Scorpion.  

Celui qui au moment de son départ de la Sogatra avait été hué par les salariés de l’entreprise sera finalement placé sous mandat de dépôt et écroué en détention préventive à « Sans Famille » au terme de son audition par un juge d’instruction hier, mercredi 12 février 2020. 

Laissez votre commentaire