jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Opération scorpion : Francis Nkea Ndzigue se sent-il concerné ?

Opération scorpion : Francis Nkea Ndzigue se sent-il concerné ?

L’opinion a toujours en mémoire cette sortie particulièrement fougueuse et enflammée du ministre de la lutte contre la corruption Francis Nkea Ndzigue qui face aux caméras s’était livré à une diatribe contre les corrompus de la République auxquels il avait associé ses collègues membres du gouvernement. Alors que l’opération en cours dénommée Scorpion qui met à nu un vaste de réseau de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite bat son plein, le député du 1er siège de la commune de Minvoul, reste étrangement silencieux, alors qu’il a pourtant fait de la lutte contre l’enrichissement illicite son cheval de bataille. 

« Si vous connaissez les corrompus allez leur dire que le ministre de la lutte contre la corruption a dit que la recréation est terminée.», cette phrase devenue mythique de l’actuel ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et de l’évaluation des politiques publiques Francis nkea Ndzigue, portait en son sein, du moins l’opinion l’espérait, une volonté ferme et manifeste d’aller au front contre ce fléau  qui assèche les caisses de l’Etat et pervertit l’équilibre social. 

La tribune qu’offre actuellement l’affaire des détournements de fonds, de blanchiment de capitaux de concussion de faux et usages faux, faits pour lesquelles plusieurs membres de l’Association des jeunes émergents volontaires ont été interpellés, auditionnés puis écroués à la prison centrale est l’occasion pour l’avocat inscrit au barreau Gabon, de réaffirmer cette détermination dont il s’était fait le chantre. 

Les arrestations concomitantes ce jeudi 5 novembre de trois des membres du gouvernement tels que le député et président du parti Rassemblement pour la restauration des valeurs, ministre de l’Eau et de l’energie, Emmanuel Norbert Tony Ondo Mba, de Noel Mboumba ministre du Pétrole et de Brice Laccruche Alihanga, ministre suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable par les limiers de la direction générale des recherches (DGR) ne sont-elles pas là des événements qui naturellement auraient poussé Francis Nkea Ndzigue à sortir du mutisme dans lequel il s’est insidieusement vautré ?

 

« Cette lutte ne se limitera pas seulement aux petits corrompus du quartier, nous allons attaquer les corrompus du gouvernement » avait-il dit avec fermeté. Maintenant que l’opération Scorpion fait peser sur des membres du gouvernement des soupçons de blanchiment de fonds et d’enrichissement illicite pourquoi le ministre du département concerné ne porte pas en actes ses paroles empreintes d’opiniâtreté et d’intransigeance? Francis Nkea Ndzigue par son silence se dédit-il tout autant qu’il l’avait fait quelques jours après sa sulfureuse sortie sur la lutte contre la corruption? 

A la lecture des récents événements, l’actuel ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, de la lutte contre la corruption et de l’évaluation des politiques publiques ne semble paradoxalement pas être concerné par une affaire, un scandal qui concerne directement son ministère. Après s’être donné en spectacle devant les caméras pour la forme, Francis Nkea Ndzigue invisible sur le terrain, renvoie l’image d’un ministre sans personnalité, qui à l’alarmisme et à la pleutrerie à fleur de peau se déjuge à la moindre occasion. Des engagements, du vent et des promesses comme d’ordinaire utopistes qui consacrent l’idée selon laquelle la sortie spectaculaire n’était frappée que du sceau de l’enfumage et du « m’as tu vu ».

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion