Opération Scorpion : Brice Laccruche Alihanga entre les mains de la DGR

Gabon Gabonmediatime Brice Laccruche Alihanga
Brice Laccruche Alihanga désormais Ministre chargé du Suivi de la Stratégie des Investissements Humains et des Objectifs de Développement Durable © D.R.

L’ancien ministre et tout puissant Directeur de Cabinet Brice Laccruche Alihanga, aurait fait l’objet ce mardi 2 décembre aux aurores, d’une interpellation par les limiers de la direction générale des  Recherches (DGR) et par les éléments de la Recherche et des contre ingérences communément appelé B2. Une arrestation qui intervient un jour après son éviction du Gouvernement. 


Promu ministre en charge du Suivi de la stratégie des investissements humains et des Objectifs de développement durable, il y a  moins d’un mois le 7 novembre dernier au terme d’un remaniement ministériel, l’ex  «   messager intime » du président de la République vient d’être cueilli par les éléments de la DGR et du B2. Une interpellation qui s’inscrit dans le sillage de celles entamées depuis le 12 novembre par les arrestations concomitantes des directeurs généraux d’entreprises publiques proches de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV). 

Finalement, comme l’avait pressenti et largement commenté l’opinion, cette pseudo promotion intervenue le 12 novembre dernier au terme de laquelle, Brice Laccruche Alihanga héritait d’un ministère créé de toutes pièces, sans siège et sans localisation, n’était qu’une façon de le garder  « au chaud pour nécessité d’enquête ». Car tous les voyants avaient prédit cette fin à l’ancien homme fort du magistère d’Ali Bongo Ondimba dont la tournée dans l’hinterland avait marqué les esprits en même temps qu’elle avait exposé aux yeux de tous, les appétits voraces de cet ex banquier. 

Il est évident que les griefs qui pèseront sur sa personne sont les mêmes que ceux de ses corollaires déjà écroués. Malversations financières, détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, concussion, faux et usage de faux. 

Brice Laccruche Alihanga restera à jamais dans les annales  de l’histoire du Gabon d’une façon bien triste, comme le seul ministre n’ayant fait qu’un mois dans une équipe gouvernementale et n’ayant assisté à aucun Conseil des ministres. Triste fin pour un homme qui,  il y a  quelques mois faisait l’objet de toutes les convoitises et de toutes les attentions. Comme quoi… 

Laissez votre commentaire