Opération Mamba: Ndjoubi Ossamy fixé sur son sort ce 26 juillet

Paul Alain Ndjoubi Ossamy, ancien DG des Douanes © D.R

Appelé une nouvelle fois à la barre devant la Cour Criminelle Spéciale (CCS), hier mardi 24 juillet 2018, l’ancien directeur général des Douanes et droits indirects (DGDDI), Alain-Paul Ndjoubi, devait être fixé sur son sort, c’est finalement le ce jeudi 26 juillet que le délibéré sera rendu.

Arrêté par la direction générale des recherches (DGR) dans le cadre de l’opération Mamba puis libéré sous caution le vendredi 23 juin 2017, l’ancien directeur général des Douanes et des droits indirects (DGDDI), le procès de Paul Alain Ndjoubi Ossamy se tient devant la Cour criminelle spéciale depuis le mardi 17 juillet dernier. Il lui est reproché d’avoir détourné des deniers publics d’une valeur de 100 millions de francs versés par la société EGCA-Satram en guise d’avance sur une amende relative à une infraction douanière.

Ce procès se tient en même temps que celui de l’ancien directeur général de EGCA-Satram, Mohamed Aït Ben Ali et Colonel Jean Bertrand Ngalibika, qui aurait avoué l’implication de Paul Alain Ndjoubi Ossamy dans la transaction au cours de laquelle il a reçu les «100 millions de francs CFA en espèce» prétendument détournés.  

A l’issue du réquisitoire du procureur général aux termes duquel, il a requis 5 ans de prison dont 4 ans avec sursis, et des plaidoiries des avocats devant la Cour criminelle spéciale, les trois prévenus dont Paul Alain Ndjoubi Ossamy devaient être fixés sur leur sort le mardi 24 juillet dernier. c’est finalement, ce jeudi 26 que le CSS rendra son verdict.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire