Opération Mamba : Le patron de la micro-finance EDG arrêté

De l’enquête ouverte par la justice gabonaise dans le cadre de l’opération Mamba, des sources judiciaires relèvent que  pour des faits supposés de corruption, association de malfaiteurs et de blanchiment d’argent, estimé à plus de 8 milliards de francs CFA, entre 2015 et 2016, Jean-Claude Kenmeugni de nationalité camerounaise, administrateur directeur général de l’établissement de microfinance, d’épargne et de développement du Gabon (EDG),  a été  claustré à la prison centrale de Libreville hier lundi 26 juin 2017; nous confie Direct Infos Gabon.

L’affaire Santullo n’a indubitablement pas encore fini de pourvoir toutes les vérités de ses contours. En effet, «Jean-Claude Kenmeugni aurait mis à contribution son établissement de microfinance pour permettre à Guido Santullo d’échapper au contrôle du système bancaire régulier.», se dérogeant ainsi de ses missions par cette complicité avec Santullo, nous rapporte DIG.


Par la suite, énumérant les faits d’accusations, le confrère poursuit mentionnant que « son  établissement aurait servi à plusieurs transactions financières douteuses vers l’étranger (Suisse, France, Italie) via une banque de la place, au profit de Séricom-Gabon », en violation de ses prérogatives.


Outre cela,  «d’importants mouvements financiers vers d’autres banques s’élevant souvent à 100 millions de francs CFA étaient régulièrement opérés depuis cette structure de seconde catégorie», en infraction de l’article 7 du règlement relatif  aux conditions d’exercice et de contrôle des activités dans le secteur en zone Cémac. A l’heure actuelle Jean-Claude Kenmeugni , arrêté au même moment que Francis Martial Wassieme, homme de main de Guido Santillo, croupit  à sans famille.

Laissez votre avis