Opération Mamba: Alain Ndjoubi Ossamy recouvre sa liberté !

Paul Alain Djoubi Ossamy © D.R

C’est le grand soulagement pour l’ancien directeur des Douanes et Droits indirects, Alain-Paul Ndjoubi Ossamy qui vient de recouvrer sa liberté après son jugement devant la Cour criminelle spéciale (CCS). Il est donc sorti libre du Palais de justice de Libreville ce jeudi 26 juillet en compagnie son co-accusé Jean Bernard Ngalibika, qui a été pour sa part, blanchi des accusations de complicité de détournement de deniers publics.

En effet, ces deux hauts fonctionnaires étaient poursuivis pour crime économique, car ayant fait l’objet d’une dénonciation anonyme, courant février 2017, pour des faits de détournement de fonds publics évalués à 100 millions de Fcfa. Au terme d’un procès devant la Cour criminelle spéciale, Jean Bernard Ngalibika a été acquitté du chef d’inculpation de «complicité de détournement de deniers publics». La cour a reconnu lors de son rendu que ce dernier «n’a fait qu’exécuter un ordre de sa hiérarchie».

L’ancien directeur des douanes par contre, a été reconnu coupable du crime de détournement. Condamné à 12 mois dont 8 avec sursis et 4 mois ferme, il a cependant été libéré. Pour cause, il avait été placé en détention préventive le 1er mars 2017, et par la suite bénéficié d’une liberté provisoire sous caution le 26 juin de la même année, la CCS a donc estimé que les 4 mois de prison qu’il avait purgés couvraient déjà sa condamnation.

Pour motiver sa décision, la présidente de la Cour, Paulette Ayo-Mba épouse Akolly a indiqué que Alain-Paul Ndjoubi Ossamy a déjà remboursé à l’Etat 84 millions de Fcfa. Si on ajoute les 16 millions trouvés dans les caisses de la Douane, le montant revient bien au 100 millions querellés, qui selon l’accusé avait été utilisés pour le fonctionnement des services relevant de son administration et pour certaines missions.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire