samedi,18 septembre 2021
AccueilA La UneOpération libérez les trottoirs: les commerçants défient Lambert Noël Matha

Opération libérez les trottoirs: les commerçants défient Lambert Noël Matha

Ecouter cet article

Initiée depuis le 21 juin dernier, la sulfureuse opération musclée dénommée « Libérez les trottoirs » peine à dissuader les commerçants. Le ministre d’État, ministre de l’intérieur Lambert Noël Matha se heurte donc au refus de ces personnes qui reviennent chaque jour se poster où les policiers les ont déguerpis comme des malpropres.

Pk12, marché de l’école Dragages et l’échangeur de Nzeng-Ayong, tous ces lieux remplis de commerçants ne semblent pas se plier aux injonctions de Lambert Noël Matha. Lequel a lancé depuis un mois, une opération qui vise à désengorger les trottoirs. La toile avait été choquée face à la violence des policiers et militaires dépêchés sur les lieux pour « détruire les tables, éparpiller la marchandise des commerçants postés aux abords de la route », a indiqué la doyenne des commerçantes du Pk8.

Preuve qu’en dépit de cette violence manifeste et gratuite, le message du membre du gouvernement n’est pas passé, les trottoirs ont déjà repris leur rythme habituel. À défaut d’installer des tables, ce sont désormais des cailloux et des briques qui soutiennent les planches faisant office d’étables. « On ne refuse pas de quitter les trottoirs. Mais on va où ? Qui sait qu’il y a des comptoirs en béton dans des marchés cachés or avec la crise du covid-19, les clients se servent vite en route. Pas dans les lieux où les gens sont nombreux », a déploré Hortense Ibinga, au nom des commerçantes d’Awendje.

Autant dire que Lambert Noël Matha et son collègue de la Santé le Dr. Guy Patrick Obiang Ndong ne semblent pas être sur la même longueur d’onde. Sinon, qu’est-ce qui explique cette cacophonie institutionnelle qui veut une chose et son contraire ? L’opération « Libérez les trottoirs » aura donc été un coup d’épée dans l’eau. Un énième one-man-show du ministre d’Etat, ministre de l’intérieur perdu des radars pendant plus d’un mois. Lequel a donc choisi l’usage de pelleteuses, bulldozers et autres camions de l’armée pour marquer son grand retour. 

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop