mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Opération «Classes Vides» : une réunion Ministère, syndicats et parents d’élèves comme...

Opération «Classes Vides» : une réunion Ministère, syndicats et parents d’élèves comme préalable à la reprise des cours

Le ministre de l’Education nationale Patrick Mouguiama Daouda s’est entretenu ce lundi 27 janvier 2020 avec les représentants des forces de Police nationale et les organisations syndicales. Ladite rencontre axée sur l’opération dénommée « classes vides » a abouti sur l’exigence par les partenaires sociaux d’une réunion tripartite à laquelle prendraient part les parents d’élèves, les syndicats du secteur éducatif et leur ministre de tutelle le mardi 28 janvier 2020 prochain. 

C’est au cours d’une visite effectuée par le ministre de l’Education nationale Patrick Mouguiama Daouda ce lundi au Lycée national Léon Mba, afin de s’imprégner de l’atmosphère qui prévaut au sein dudit établissement que ce dernier a pu rencontrer les partenaires sociaux du secteur éducatif et les agents des forces de police nationale. Ensemble, ils ont pu constater que l’appel lancé par la fédération nationale des associations des parents d’élèves (Fenapeg) avait bel et bien été observé. 

Dans son propos introductif, Patrick Mouguiama Daouda a appelé les participants à l’apaisement de tension au sein du ministère qu’il a la lourde charge de gérer. Assurant au passage que les mesures ont été prises pour sécuriser les apprenants et les populations gabonaises en proie à la psychose autour des alertes d’enlèvements d’enfants. Des propos étayés par le représentant des forces de police nationale qui a fait un exposé succinct du dispositif sécuritaire mis en place aux abords des établissements scolaires primaires et secondaires. 

En réaction, les syndicalistes ont tour à tour dénoncé les violences policières sur les apprenants ainsi que  « la communication  hasardeuse du gouvernement » depuis le début de la prétendue série de kidnappings d’enfants à l’origine des manifestations violentes enregistrées le 24 janvier 2020 dans plusieurs quartiers de Libreville. 

Aussi, déplorant l’absence remarquée des parents d’élèves autour de la table des pourparlers, les leaders syndicaux ont proposé au ministre de tutelle une réunion décisive tripartite devant impliquer les parents d’élèves, les syndicats de l’éducation et tout naturellement le ministre. Cette invitation a été approuvée et prévue pour le mardi 28 janvier 2020. Vivement qu’une issue soit trouvée et que la quiétude regagne le monde de l’éducation. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt