One Planet Summit: malgré un don de 280 millions en 2017, le Gabon pas invité officiellement!

Ali Bongo Ondimba, lors du «One Planet Summit» de Paris © DCP

C’est une véritable douche froide que viennent de prendre les autorités gabonaises à 3 jours de la tenue de la 3e édition du One Planet Summit prévue se tenir à Nairobi au Kenya. Pour cause, le Gabon n’a pas reçu d’invitation officielle de la part de la part de la France qui en est le principal initiateur, de quoi susciter le courroux du ministre des Forêts et de l’Environnement chargé du Plan climat Guy-Bertrand Mapangou.



Alors qu’il se présente comme un bon élève en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de protection de l’environnement, le Gabon vient de recevoir une douche froide après ce que le membre du gouvernement en charge de ces questions considère comme un « manque de considération ». Il n’a d’ailleurs pas manqué de le faire savoir lors d’une rencontre avec les partenaires du projet CAFI (Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale), dont Christophe de Castel le nouveau représentant au Gabon de l’Agence française de développement (AFD).

Durant cette rencontre le membre du gouvernement a révélé que ni le gouvernement français ni l’Élysée n’auraient adressé une invitation formelle aux autorités gabonaises et que le pays sera présent à ce sommet « grâce au gouvernement kenyan qui a adressé une lettre d’invitation au Gabon ». Pour l’occasion le Gabon sera représenté par le ministre délégué auprès du ministre des Forêts et de l’Environnement chargé du Plan climat Franck Nguema.

Une situation que Guy Bertrand Mapangou dit ne pas comprendre alors que « en matière de climat, le Gabon fait beaucoup d’efforts ». « Curieusement, poursuit-il, ce que nous faisons semble n’attirer l’attention de personne, y compris celle de la France », s’est-il  insurgé. D’ailleurs, la preuve de cette implication du Gabon s’est manifestée lors de la précédente édition du One Planet Summit  à Paris, lorsque le chef de l’Etat Ali Bongo avait annoncé une contribution de près de 280 millions de Fcfa au budget de l’Initiative africaine sur l’adaptation, dont les activités seront lancées d’ici 2020.

Laissez votre commentaire