jeudi,1 octobre 2020
Accueil A La Une Ona Ondo: «la CEMAC pourrait enregistrer une récession de l’ordre de 4%...

Ona Ondo: «la CEMAC pourrait enregistrer une récession de l’ordre de 4% en 2020»

Dans une récente interview accordée au quotidien L’Union, le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) le Pr Daniel Ona Ondo, s’est livré à une analyse pertinente concernant les perspectives économiques de la région. Dans un contexte où les pays de la CEMAC doivent faire face à une chute drastique des prix des produits de base, le président de la Commission invite ces derniers à « prendre des mesures urgentes et structurelles pour promouvoir une croissance inclusive et durable ».

Alors que les difficultés économiques de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se sont fortement aggravées du fait de la pandémie de Covid-19 comme l’avait déploré la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) en juin dernier, de nombreux défis se dressent désormais devant les pays de cette zone. Dans ce contexte, ces derniers doivent « prendre des mesures fortes » pour maintenir leurs économies à flots comme l’a suggéré le président de la Commission CEMAC.

En effet, au détour d’une interview accordée au quotidien L’Union, le Pr Daniel Ona Ondo est revenu sur les effets de la pandémie sur notre communauté sur le plan économique et sanitaire. Abondant dans le sens de la BEAC en évoquant notamment « une récession qui pourrait être de l’ordre de 4% en 2020 », l’ancien premier ministre gabonais a donc exhorté les pays membres à « prendre des mesures fortes, urgentes et structurelles pour promouvoir une croissance inclusive et durable ».

Rappelant que la propagation de la pandémie de Covid-19 représente aujourd’hui une « véritable menace pour la croissance économique durable mais aussi la situation sociale et sanitaire de la CEMAC », Ona Ondo a insisté sur la nécessité pour ces pays de « de se doter de capacités pour lutter de manière efficace contre la pandémie pour en limiter ses conséquences négatives sur le plan économique, financier et des emplois ».

Conscient du fait qu’il va falloir « vivre avec cette pandémie » dont les effets sur les économies sont « déjà perceptibles », le président de la Commission CEMAC a donc plaidé pour un pragmatisme qui devrait conduire les Etats à « accélérer les processus de diversification accrue de leurs économies en mettant un accent particulier sur l’économie informelle et les entreprises les plus vulnérables (…) tout en misant sur une intégration régionale plus affirmée ».

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt

padding-top : 20px;