Okondja: La fille d’un pasteur démembre son nouveau-né.

© D.R

Le quartier Mouloundou, à Okondja, dans la province du Haut-Ogooué, a été samedi 4 août 2018, le théâtre d’une macabre scène d’infanticide. Une jeune Gabonaise, dont l’identité reste méconnue, tout comme les raisons, aurait donné la mort à son enfant, de manière la plus tragique, en le démembrant.

Cette nuit-là, la présumée coupable a mis au monde un enfant, au terme de sa grossesse. Fille de pasteur, pourtant, elle va démembrer son nouveau-né, lui ôtant ainsi violemment la vie. «La fille d’un homme de Dieu appartenant à une église notoire a démembré son nouveau-né dans la nuit du 3 au 4 août dernier à Okondja, au quartier Mouloundou, avant de s’en débarrasser», rapporte le site d’actualité Gabonactu.

La présumée coupable dont l’identité n’a pas été révélée, a été internée au centre médical docteur Salvador de la localité. Elle y a été placée sous la surveillance d’agents de la gendarmerie locale, d’autant plus qu’elle n’en était pas à son premier coup.

En effet, un an plus tôt, «la même jeune femme a eu un enfant qu’elle a jeté après l’accouchement». Quant à son père aurait été démis de ses fonctions, l’église au sein de laquelle il officie a été fermée, jusqu’à ce qu’un nouveau pasteur y soit affecté. L’histoire s’est répandue sur les réseaux sociaux comme une traînée de poudre.

GABON LIBREVILLE

Laissez votre commentaire