OIF: le Gabon porte son choix sur la candidature rwandaise

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étranges, candidate aux fonctions de secrétaire générale de l'OIF © D.R.

A quelques jours du 17ème sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui se tiendra à Erevan, en Arménie les 11 et 12 octobre prochains sur le thème «Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone» et qui devra déboucher sur l’élection de son nouveau Secrétaire général, le président Ali Bongo Ondimba, a précisé le choix du Gabon, qui est celui de la candidate du Rwanda.



Dans pas moins d’un mois, les pays membres de l’OIF devront procéder au remplacement de Michaël Jean. En prélude à cette élection, tractations et opérations de charme sont mises en branle par les différents candidats. C’est dans cette logique que se positionne la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo.

Chef de la diplomatie rwandaise depuis bientôt une décennie, Louise Mushikiwabo,  a reçu le soutien du président de la République gabonaise ce mercredi 26 septembre 2018, à l’occasion de sa visite de la scierie de Mevang dans le Moyen-Ogooué « S’agissant de l’élection du prochain secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, le Gabon porte son choix sur la candidature rwandaise », a-t-il lancé.

« Nous avons adopté à l’unanimité cette position commune lors du sommet de l’Union africaine (UA) qui s’est tenu en Mauritanie en juillet dernier. Le Gabon, en tant que membre de l’UA, se conforme à cette position et confirme son soutien à la candidature du ministre des Affaires étrangères rwandais, madame Louise Mushikiwabo, qui est une candidate exceptionnelle et compétente. Elle a toute notre confiance », a-il poursuivi.

Laissez votre commentaire