Ohada : le Gabon prend la présidence tournante du Conseil des ministres

© Sonapresse

Le premier ministre Issoze Ngondet a précisé, le mardi 30 janvier 2018, la cérémonie de passation de charge à la tête du Conseil des ministres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada), entre la Guinée, représentée par Cheick Sako, et le Gabon, à travers Francis Nkea Ndzigue.

A la suite de la Guinée, c’est le Gabon qui prend la tête du Conseil des ministres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires. Le Chef du gouvernement gabonais qui présidait la la cérémonie de passation de charge, a, à l’occasion de son discours promis l’engagement du Gabon, à faire rayonner davantage l’Ohada, tout au long de l’année 2018. «Naturellement, le Gabon ne ménagera aucun effort au service du renforcement de la sécurité juridique des affaires dans nos Etats membres, condition préalable à l’essor des entreprises qui, comme vous le savez, sont les moteurs du développement de nos pays», a-t-il déclaré.

Le président sortant, quant à lui, se fondant sur les réformes apportées tout le long de sa présidence, ainsi que sur celles dont l’applicabilité reste toujours d’actualité, a fait part de son optimisme : «C’est une organisation pleine de vitalité (qu’il) laisse entre les mains du Gabon. Et que celle-ci offre des perspectives de croissance rassurantes pour les Etats membres et les concitoyens

Le Gabon aura à présider aux destinées de l’Ohada au cours de l’année 2018, qui marquera les 25 ans d’existence de cette organisation d’intégration économique. Développer le secteur privé et favoriser la création de plus d’entreprises par l’amélioration de certains textes du Traité, sera un des grands chantiers du pays.

Laissez votre commentaire