Octobre Rose: les femmes sensibilisées autour d’une séance de Fitness

La campagne Octobre Rose 2018 placée sous le thème « sport et santé » © GMT

Dans le cadre de campagne annuelle de communication destinée à sensibiliser au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus dénommé Octobre Rose, le ministère de la Santé a organisé ce dimanche 30 septembre au Palais des Sports de Libreville le premier événement de ce mois de sensibilisation. Le Fitness Rose qui a réuni des centaines de femmes a été l’occasion pour le gouvernement de réunir ces dernières autour des valeurs sportives qui contribuent indubitablement à leur bonne santé et comme moyen de prévention de ces pathologies.

Placée sous le thème « sport et santé », cette campagne de communication permet de sensibiliser au dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus mais aussi de récolter des fonds pour la recherche. L’événement organisé ce 30 septembre dénommé Fitness Rose avait donc pour objectif de réunir les femmes autour d’exercices sportifs. Une activité qui a permis non seulement de maintenir la forme, d’améliorer la santé, mais aussi de mobiliser les femmes afin qu’elles puissent être sensibilisées sur la question.

Cet Octobre Rose qui est à sa 5ème édition a été organisé par le ministère de la Santé, la sensibilisation étant un acte important pour ralentir la propagation de ces deux pathologies.  « Ce programme a permis de sauver des vies à de nombreuses femmes qui, grâce à Octobre rose, sont allées dans des structures se faire dépister et certaines vies ont été sauvées parce que lors de ces dépistages, l’on a constaté que certaines avaient des lésions précancéreuses qui pouvaient être soignées rapidement, tandis que certaines étaient à un stade élevé de la maladie. Ce qui a permis une prise en charge à l’Institut de cancérologie de Libreville », a expliqué le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong.

Pendant ce mois dédié à la sensibilisation, l’objectif sera également  d’amener le maximum de femmes vers les centres de santé pour le dépistage. Pour ce faire la campagne de dépistage se déroulera dans tous les centres de santé de Libreville et dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU). A l’intérieur du pays, elle sera effectuée dans les centres hospitaliers régionaux.

Il sera donc question lors de cette campagne de sensibiliser l’ensemble des Gabonaises sur les comportements susceptibles de causer ces maladies notamment la mauvaise alimentation ou encore les Infections sexuellement transmissible (IST). « L’excès de sucre et de graisse entraînent la production des toxines qui favorisent l’accroissement des cellules cancéreuses. Il y a également les infections sexuellement transmissibles (IST), notamment en ce qui concerne le cancer du col de l’utérus. Ce qui implique la prévention par le port du préservatif ou le retard par exemple du premier rapport sexuel », a expliqué le Dr. Nathalie Ngounda, directrice de Prévention et de Contrôle du Cancer au ministère de la Santé.

Laissez votre commentaire