mercredi,28 octobre 2020
Accueil A La Une Octobre rose: à quel moment se faire dépister du cancer du col...

Octobre rose: à quel moment se faire dépister du cancer du col de l’utérus?

Désormais inscrit dans la conscience collective, le mois d’octobre est marqué par une vaste campagne de sensibilisation et de prévention contre les cancers du col de l’utérus et du sein, encore appelée Octobre rose. À ce jour, le dépistage précoce reste le moyen efficace pour mieux lutter et prévenir ces cancers féminins. Mais quelles conditions doit-on remplir avant de se faire dépister du cancer du col utérin? Ci-dessous ce qu’il faut savoir. 

Le dépistage consiste à tester des femmes présentant ou pas des symptômes du cancer de l’utérus. Selon les spécialistes de la question, 80% des cancers féminins, notamment le cancer du col utérin, peuvent être guéris grâce au dépistage précoce et régulier. Conscient de l’importance de cet examen dans le traitement et la prévention des cas suspects des lésions cancéreuses, le ministère de la Santé, en collaboration avec la Fondation Sylvia Bongo Ondimba (FSBO) a listé les conditions à remplir pour être éligible au dépistage du cancer utérin. 

Ainsi, selon les données recceuillies, avant d’envisager de se faire dépister dans les différentes structures de santé déploiyées à travers le pays, il faudrait tout d’abord s’assurer d’être une femme agée de 20 ans au minimum, être sexuellement active, ne pas être en période menstruelle, ne pas faire de toilette intime le jour de l’examen, enfin, ne pas avoir de rapport sexuel 24 heures avant l’examen. 

Rappelons que cette année, contrairement aux années antérieures, le gouvernement a mis en place un circuit de référence des cas suspects de lésion cancéreuse par province. Ces derniers devraient pouvoir bénéficier d’une prise en charge immédiate des autorités de la santé avec la participation de la Cnamgs.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion