lundi,17 janvier 2022
AccueilDerniers articlesNtoum: le Commandant de Brigade au gnouf pour le vol d’un coffre-fort

Ntoum: le Commandant de Brigade au gnouf pour le vol d’un coffre-fort

Ecouter cet article

Le commandant de la brigade de gendarmerie de Ntoum, l’adjudant-chef major Yannick Quanquina Pity plus connu sous le nom de « Justice », l’adjudant Alban Niel Maganga alias  « Pekino » et Mike, agent à la Direction générale de recherches (DGR) ont récemment été placés sous mandat de dépôt le jeudi 2 décembre dernier. Les trois hommes ont été interpellés pour le vol supposé d’un coffre-fort au magasin CKDO sis derrière la station pétro Gabon d’Owendo, rapporte le quotidien L’Union.

Selon nos confrères, dans la journée du lundi 4 octobre 2021, aux environs de 8 heures, le service de police de la brigade anticriminalité du commissariat d’Owendo est saisi par les gérants du magasin CKDO pour une affaire de vol. Les investigations menées vont déboucher sur l’interpellation de six Gabonais notamment Brandon Sami Kouendzi, Brice Beka B’essone, Anthony Julyss Melvin, Ntoutoume, Mamadou Diakite et Victor Nzoghe Bekale. Lesquels vont reconnaître avoir pris une part active dans le cambriolage du magasin.

Lors de son interrogatoire, Brice Beka B’essone va donner plus de précisions. « J’ai fui en possession du butin dans la nuit du 3 octobre et nous sommes tombés dans une embuscade tendue par le commandant de brigade de Ntoum et son agent Mike au quartier Damas. Ils ont emporté le coffre-fort et simulé l’arrestation du chauffeur du véhicule dans lequel nous nous trouvions. C’était Gaby, l’homme de main du commandant. C’est au domicile des parents de Mike à Sibang 3 que le coffre a été ouvert et le partage s’est effectué entre les gendarmes et d’autres personnes » a-t-il déclaré.

Des aveux qui ont conduit à l’interpellation de l’adjudant-chef major Yannick Quanquina Pity, de l’adjudant Alban Niel Maganga. Bien qu’ayant nié les faits, une enquête a été ouverte par le parquet de Libreville. Au terme de celle-ci, les trois agents des forces de l’ordre et leurs complices ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Libreville en attendant d’être fixés sur leur sort.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop