Ntoum/Bikele : augmentation spontanée du coût du transport

© D.R

Loin d’être fortuite, la hausse subite des tarifs des transports qui s’abat comme un coup de massue sur les populations du 3eme arrondissement de la commune de Ntoum, laisse ces derniers dans le désarroi et la stupéfaction totale. Cette hausse du coût des transports est due  à la recrudescence des contrôles routiers sur cet axe.

En effet, dans une note d’information publiée le 17 janvier dernier et émanant du secrétaire général de la mairie dudit arrondissement, ce dernier fait état  d’une concertation entre le maire et le collectif des transporteurs Sud-urbain de la nationale 1, qui au demeurant a abouti à la hausse des tarifs des transports. «Le point concernant le réajustement des trajets et des prix de transport ont été revu comme suit : Pk 12- le Manguier 200 fcfa, pk12- la poubelle 300 fcfa, pk12- Olam 300 fcfa et pk 12- pk 27 400 fcfa», peut-on lire sur la note.

Des policiers à pied d’œuvre dès l’aube et une prolifération injustifiée des contrôles routiers auraient conduit des transporteurs lasses, à solliciter l’arbitrage du responsable de cet arrondissement. Ce dernier a donc décidé d’augmenter les frais de transport afin de permettre aux transporteurs urbains de remplir les obligations inscrites dans leur cahier de charges. Une décision prise au grand dam des riverains contraints de payer le lourd tribut dans cette affaire.

Toutefois cette incongruité qui suscite un vif sentiment d’abandon et de déception au sein d’une population qui ne sait plus à quel saint se vouer, provoque son mécontentement. «Aujourd’hui l’axe pk 12-Bikele, voie pourtant bitumée de moins de 5 km est passé à 300 franc cfa», témoigne sous anonymat un habitant de Bikele.

Laissez votre commentaire