lundi,23 novembre 2020
More
    Accueil Derniers articles Noyade de deux garçons à Bitam: la belle-mère détenue sort du silence

    Noyade de deux garçons à Bitam: la belle-mère détenue sort du silence

    Nous relayions le mercredi 6 mai dernier le décès par noyade de 2 enfants à Bitam précisément au quartier Batouri. Près de 2 semaines après ce drame, la principale suspecte à savoir leur belle-mère, Morelle Avozo’o a décidé de sortir du silence en clamant son innocence, rapporte L’Union. 

    C’est en détention préventive à la prison centrale d’Oyem que Morelle Avozo’o, belle mère et présumée meurtrière par noyade d’Alvin Ndong Asseko et Désiré Obounou Asseko respectivement âgés de 5 et 4 ans, a clamé son innocence. La prévenue a révélé qu’elle entretenait une excellente relation avec les enfants de sa rivale avec qui elle passait le long des journées sans jamais qu’un incident n’arrive. 

    Elle admet s’être rendue à la rivière pour y cueillir des plantes en compagnie des enfants qui insistaient pour l’accompagner. « le jour du drame […] devant me rendre à la rivière pour aller chercher des feuilles, pour les soins de mon bébé malade, j’ai demandé à Alvin et Désiré qui jouaient dans la cour, de rester à la maison. Mais ils ont refusé puis m’ont suivie. Après quelques minutes de marche, j’ai emprunté un chemin parsemé d’embûches », a-t-elle indiqué

    Avant de poursuivre  « Puisqu’on ne pouvait pas s’y rendre à trois, j’ai demandé à Alvin et Désiré de m’attendre à mi-chemin. A mon retour, je ne les ai plus retrouvés là où je les avais laissés. En fait, ils s’étaient rendus à la rivière. Quand je suis allée sur les lieux, ils étaient effectivement là, mais sur un radeau, au milieu de la rivière. J’ai crié au secours. En vain !  », a-t-elle précisé. 

    Selon la présumée meurtrière, elle aurait tout tenté pour éviter le pire aux deux bambins. « J’ai plongé dans la rivière pour essayer de les rattraper. Malheureusement, le plus grand n’a pas suivi mes consignes. […] les deux enfants sont tombés à l’eau devant moi, mais je ne pouvais rien faire vu que l’endroit était profond et dangereux. Je ne les ai jamais jetés dans l’eau », a conclu Morelle Avozo’o. Une version qui n’a pas convaincu le parquet d’Oyem qui l’a placée sous mandat de dépôt.

    Laissez votre commentaire

    Global Media Time Gif 2px
    Bestheinfusion