Nouveau Code de protection sociale, pour une couverture plus large

Le 23 mars dernier le ministre en charge du Développement social et familial, Paul Biyoghé Mba était face à la presse nationale, au menu de cet échange la présentation du nouveau Code de protection sociale en vigueur depuis le début de cette année. Ce nouveau texte vient consacrer l’élargissement de la couverture sociale sur d’autres affiliés garantissant ainsi une prise en charge des différentes couches sociales du pays.

En effet, la loi numéro 28/2016 du du 6 février 2017 est désormais présentée comme l’unique cadre légal et règlementaire régissant les différents domaines de la protection sociale au Gabon, a indiqué Paul Biyoghe Mba. Il couvre non seulement les salariés des secteurs structurés et non structurés, mais aussi l’ensemble des populations nécessitant une aide sociale à court, moyen et long termes.

Ainsi c’est «une garantie progressive de l’accès à tous et en toutes circonstances aux soins de santé́ essentiels et à un revenu minimal», a affirmé le ministre en charge du Développement social et familial. Par ailleurs, abordant la nécessité de réformer l’ancien code, il a souligné que  « les textes qui régissent tant la CNSS, la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs), le Fonds national d’aide sociale (FNAS) et la Caisse des pensions et des prestations familiales des fonctionnaires (CPPF) nécessitaient d’être revisités puis harmonisés en un seul Code» puisque resté inchangé depuis 1975.

Pour precision, le nouveau Code de protection sociale couvre donc des prestations en matière de maternité, de charges familiales, de santé en termes de soins, décès, de maladie en termes d’indemnités, de chômage, d’invalidité vieillesse, d’accident du travail et de maladies professionnelles.

Laissez votre avis