Non versement de dividendes aux actionnaires: les précisions de Comilog

©Eramet-Comilog

Suite aux informations relayées dans la presse, révélant le non paiement  des dividendes aux actionnaires de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) pour la 4e année consécutive, malgré une hausse de 22% de son chiffre d’affaires en 2017, l’entreprise a tenu à démentir ces informations qui selon elle, sont «inexactes».

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce jeudi 15 mars 2018, la filiale du groupe français Eramet, balaie d’un revers de la main des affirmations dont elle dit ne pas être à l’origine. Ces informations sont curieuses, d’autant plus qu’elles sont mises sur la place publique au moment où une forte délégation gabonaise conduite par le directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, a séjourné en France la semaine dernière pour rencontrer dit-on, la hiérarchie d’Eramet, notamment Christel Bories, PDG du groupe minier français.

Il faut rappeler que des informations faisaient déjà état il y a quelque temps du souhait émis par l’Etat d’entrer dans le capital d’Eramet en acquérant 11,2% des parts du groupe français, alors qu’il est déjà détenteur de 28,94% dans la Compagnie minière de l’Ogooué. Une information elle aussi démentie par l’entreprise spécialisée dans l’exploitation du manganèse

Dans la même veine, elle relève dans cette note signée de la direction de la communication n’avoir jamais annoncé la non distribution de dividendes en 2018. «Ce sont les actionnaires de Comilog, au premier rang desquels l’Etat gabonais et Eramet, réunis en Assemblée générale, qui prendront une décision à ce sujet. Il est prévu que cette Assemblée Générale se tienne début juin 2018, dans les délais prévus par la loi», précise le communiqué.