dimanche,24 janvier 2021
Accueil A La Une Non-paiement de la Prime Covid-19: la MONP barricade le portail du CHUL

Non-paiement de la Prime Covid-19: la MONP barricade le portail du CHUL

Ce lundi 23 novembre 2020 le Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) a connu un mouvement inhabituel de la main d’œuvre non permanente qui a procédé à la fermeture du portail de ladite structure pour exprimer son ras le bol. Raison de cette montée de tension entre la direction générale et les agents, le nonpaiement depuis près de 11 mois de la quote part reversée par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) et de la prime Covid-19. 

Instituée par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba pour exprimer sa solidarité à l’ensemble des professionnels de la santé, en première ligne dans la lutte contre la propagation du Covid-19, la prime éponyme serait désormais au coeur d’une forme de clientélisme au sein du CHUL. C’est du moins ce qu’ont tenu à dénoncer les agents de la main d’œuvre non permanente de cet établissement hospitalier en barricadant l’entrée principale de ladite structure. 

Cette montée de tension est, selon les agents interrogés par Gabon Media Time, consécutive au mépris de la direction générale du Centre hospitalier universitaire de Libreville dirigé par le Dr. Marie Thérèse Vané Ndong. « Voilà bientôt 11 mois que la quote part de la Cnamgs n’a pas été payée au CHUL. Le deuxième point c’est le nonpaiement de la prime Covid-19 qui nous avait été octroyée par le président de la République. Cette prime a été versée à une partie des agents mais la majorité n’a rien perçu », a confié l’un des agents. 

Sur ce dernier point, les agents révèlent qu’une liste avait été dressée par la direction générale, mais le constat est que le principe d’équité n’a pas été respecté, dénonçant le « copinage » dont auraient fait preuve les responsables. Pis, le personnel n’a pas manqué de fustiger la gestion de Dr. Marie Thérèse Vané Ndong et son adjoint Ismaël Hervé Koumakpayi qui feraient preuve de mépris envers les agents. « La preuve, nous avons une infirmière qui est décédée récemment et ils exigent aux parents le paiement de la morgue en oubliant le sacrifice consenti par les agents chaque jour », a fustigé un agent. 

Le Directeur général adjoint du Centre hospitalier universitaire de Libreville, Ismaël Hervé Koumakpayi qui a reçu Gabon Media Time au terme du Sit-in de la MONP, a tenu à balayer d’un revers de la main les accusations portées contre la direction générale de l’hôpital. Selon lui, le cas du CHUL n’est pas isolé, plusieurs centres hospitaliers du pays connaîtraient des disparités dans le paiement de la prime Covid-19. S’agissant de la quôte-part CNAMGS, la comptabilité de ladite structure hospitalière aurait privilégié le paiement régulier des salaires et différé celui des primes pour moment où l’hôpital connaîtrait une meilleur santé financière. 

Si les agents assurent que la fermeture du portail n’était que temporaire pour disent-ils,  « attirer l’attention du président de la République Ali Bongo Ondimba et le ministre de la Santé », ils n’ont pas manqué d’indiquer qu’un préavis de grève pourrait être déposé de manière formelle sur la table de la direction générale.  

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Bestheinfusion