Nkoghe Bekale: «nous pouvons prendre le pari ici et maintenant de satisfaire nos compatriotes»

Julien Nkoghe Bekale, Premier ministre chef du Gouvernement © D.R

Le séminaire intergouvernemental qui a eu lieu du 15 au 17 février dernier au Cap Estérias dans le nord de Libreville, n’a pas été qu’un moyen d’évaluer le Plan de relance de l’économie (PRE). Ainsi, il aura également été l’occasion pour les membres du gouvernement, de réaffirmer leurs ambitions. Le premier ministre a d’ailleurs pris « le pari de satisfaire ses compatriotes ».



L’absence de conseil des ministres n’empêche pas les membres du gouvernement d’être à pied d’œuvre pour mener à bien les réformes engagées. Ainsi, dans un « huis clos » à l’allure de conseil interministériel, ils ont non seulement débattu sur la question du Plan de relance de l’économie (PRE), mais ils ont également réaffirmé leurs engagements.

En effet, autour du nouveau premier ministre Julien Nkoghé Békalé, qui a exhorté à plus de « pragmatisme et d’efficacité », le séminaire a été l’occasion d’insister sur la nécessité « d’un gouvernement patriotique, de courage et d’action ». Invitée à une obligation de résultats, mais aussi à établir une communication responsable et utile, l’équipe gouvernementale a été sommé « de prendre le pari ici et maintenant de satisfaire nos compatriotes ».

Souhaitant « améliorer les conditions de vie des Gabonais», le chef du gouvernement a par ailleurs mis en place trois comités de surveillance de l’efficacité budgétaire. Avant d’insister, sur le fait de mener « des réformes nécessaires et indispensables pour financer et amplifier la dynamique économique et sociale en vue de transformer notre pays ».

Laissez votre commentaire