Nkoghe Bekale : «lorsque la Cour des comptes publie un rapport, nous devons nous y coller»

Gabon Gabonmediatime Julien Nkoghe Bekale
Julien Nkoghe Bekale (3ème à partir de la gauche) et des membres de son gouvernement © D.R.

Alors que la juridiction financière avait dans son dernier rapport fustigé l’attitude peu orthodoxe de certaines administrations notamment au regard de la production tardive de documents en dépit de l’obligation légale de production au plus tard le 30 juin, ces nombreux aspects étaient au coeur d’une récente rencontre entre le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale et ses ministres financiers. 


En soulignant que « lorsque la cour des comptes publie un rapport, le gouvernement doit s’y coller », le chef du gouvernement a notamment invité son ministre en charge de l’Economie et des Finances Jean Marie Ogandaga et son Délégué Sosthène Ossoungou Dibangoye, à se conformer à loi, et surtout à une meilleure prise en compte des recommandations de la cour des comptes. 

En effet, la juridiction financière a dans son dernier rapport annuel d’exécution de la loi de Finances, souligné de nombreux manquements à l’éthique, la déontologie et l’orthodoxie financière. Principal point mis en exergue dans ce rapport, la production tardive de nombreux documents, principalement ceux relatifs au projet de loi de règlement, au cadre budgétaire moyen, au cadre des dépenses à moyen terme, mais aussi aux rapports annuels de performances. 

Biaisant l’information disponible et par ricochet la pertinence de l’analyse de la cour des comptes, la nonproduction de ces documents témoigne d’une certaine volonté d’opacité, que souhaite visiblement enrayer le premier ministre. Étant entendu que le contrôle de l’exécution des lois de Finances, est une mission assignée à la cour des comptes par le biais des dispositions des articles 48 de la Constitution, 86 de la loi organique relative aux lois de finances et à l’exécution budgétaire (LOLFEB) et 76 de la loi sur la cour des comptes, il est impératif de prendre en compte ses recommandations

Julien Nkoghe Bekale a donc insisté sur la nécessité de trouver les voies et moyens pouvant permettre au ministre de l’Economie et des Finances de prendre toutes les mesures nécessaires en matière d’exécution des dotations des secteurs prioritaires, de dépenses fiscales, de transferts et virements, et surtout de mise à disposition d’informations au parlement et à toutes les juridictions compétentes en matière de contrôle budgétaire.

Laissez votre commentaire