New-York Forum Africa : Richard Attias exige le paiement de sa facture

La facture de la troisième édition de cette rencontre internationale qui a accueilli près de 1500 décideurs politiques et économiques internationaux à Libreville n’est toujours pas réglée, ce qui selon la Lettre du Continent dans son numéro 757 de ce 12 juillet aurait contraint son promoteur Richard Attias de saisir les autorités gabonaises afin  qu’ils  règlent cette dette qui est en souffrance depuis 2015.

En effet selon la Lettre du Continent, c’est un montant de 417 millions de Fcfa que le patron de Richard Attias & Associates réclame au gouvernement gabonais depuis plusieurs mois déjà. «Une créance liée à l’organisation, en 2015 de la troisième édition du NYFA, mais aussi du forum sur l’African Growth opportunities Act (Agoa)». Ainsi, face au silence de la partie gabonaise «le lobbyiste a mandaté son avocate parisienne Emmanuelle Hoffman pour mettre la pression» pour recouvrer sa dette.

Ainsi, après une tentative de négociation infructueuse «une première mise en demeure a été adressée le 27 avril» puis le «29 mai, un nouveau courrier comminatoire a été envoyé aux ministres Régis Immongault (Economie) et Mathias Otounga Ossibadjouo (Budget et Comptes publics), au directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Martin Boguikouma, ainsi qu’au DG des finances publiques, Jean Fidèle Otandault» ceci dans l’optique de contraindre Ali Bongo à payer.

Le média précise par ailleurs que, «faute de règlement» sous huitaine Richard Attias pourrait être amené à saisir les tribunaux, mais il a toutefois indiqué à la Lettre du Continent «préféré patienter après avoir confirmé l’engagement d’Ali Bongo de solder rapidement ce dossier».

Laissez votre avis