Nessa débarque dans l’univers musical gabonais

Dimbi Vanessa Muriel dit Nessa est une artiste auteur compositeur interprète Gabonaise. Elle débarque dans l’univers musical gabonais avec deux singles, puis un album  aux sonorités africaines agrémentées d’une pointe d’afro zouk et de soukouss qui ont su faire l’unanimité très rapidement auprès des férus de musique. Nous avons rencontré l’artiste qui nous a révélé ses inspirations, les détails sur son genre musical et la promotion de son album.

Née au Gabon, Nessa est d’abord influencée par les genres musicaux du terroir mais aussi par les sonorité r&b «tous les genres musicaux sont beaux et ils le sont encore plus lorsqu’on les lies» précise-t-elle, citant «Annie Flore Batchiellilys et Brandy» en référence. Et bien d’autre. L’artiste reconnaît que chacun de ces artistes a sa façon, a influencé son style et elle trouve cela «très intéressant», car elle s’amuse sur les mélodies en  passant sans difficulté  du souk au traditionnel et du traditionnel à l’afro pop. «Vous le remarquerez en écoutant l’album c’est un véritable mélange des genres» lance-t-elle à l’endroit des mélomanes.

L’artiste sembles être un électron libre en musique, difficile de lui attribuer un genre bien précis. A la question de savoir comment elle définit son style musical, Vanessa Muriel, revendique très souvent son appartenance à l’Afrique. Elle reconnaît que ce sont ses rythmes traditionnels qui constituent la base de ses mélodies. Elle les accorde donc avec d’autres genres musicaux pour en faire quelque chose de «personnel» nous confie-t-elle.

Pour preuve, dans son titre «Je suis la», Nessa  fait intervenir des rythmes comme le coupé décalé, le zook et une légère touche de dance hall. Toutefois, elle reconnaît qu’elle se ne se laisse pas «facilement entraîner dans la musique contemporaine qui est propre aux nouvelles tendances qu’elles soient gabonaises ou venu d’ailleurs.»

Peu connue du public gabonais, Nessa vit actuellement à cheval entre Libreville et Abidjan. En Côte d’Ivoire, elle essaie de faire connaître la culture gabonaise ainsi que ses artistes. Pour la promotion de son album, l’artiste reconnaît que «contrairement au Gabon, la Côte d’Ivoire est un milieu très favorable aux artistes» mais promets investir comme il se doit l’univers musical gabonais.

Son mot de fin: «Gardez toujours le sourire, c’est le soleil de la vie».

Découvrez le clip Tonight

Laissez votre avis