Ndong Meyo accuse des pédégistes de saboter les projets de développement d’Ali Bongo

© GMT

Dans la droite ligne de la tournée qu’il effectue depuis plusieurs semaines dans sa circonscription électorale du  5ème arrondissement de la commune de Libreville, le ministre délégués aux Affaires étrangères, Placide Ndong Meyo, candidat déclaré aux prochaines élections législatives, est allé à la rencontre, cette fois, des populations Lalala-Dakar. Comme à l’accoutumé, il a entretenu ces derniers sur sa vision politique pour cet arrondissement tout en fustigeant l’attitude nocif de certains proches du chef de l’Etat, Ali Bongo.

Face aux populations de Lalala-Dakar, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Placide Ndong Meyo, a tenu à les entretenir sur la situation sociopolitique que traverse le pays. Il a pour ce faire solliciter des populations une adhésion massive à son ambition pour le 5ème arrondissement qui, selon lui, doit cultiver l’esprit de solidarité entre filles et fils de cette circonscription.

Au cours de son échange avec les habitants de cette espace, il n’a pas manqué de dénoncer l’attitude de certains proches d’Ali Bongo appartenant au Parti démocratique gabonais (PDG) et des opposants qui, selon lui, s’évertuent à saboter les projets de développement de ce dernier. «pour preuve, certains d’entre eux sont aujourd’hui en prison», a-t-il déclaré, démontrant ainsi que le mal venait effectivement de certains membres du PDG.

Par ailleurs, il a demandé aux populations de suivre son exemple, en acceptant la main tendue d’Ali Bongo Ondimba, pour l’intérêt du Gabon. «Nous avons un président de la République, c’est Ali Bongo Ondimba. Il n’y a pas un autre. C’est lui qui dirige le Gabon. Il m’a appelé travailler avec lui pour l’intérêt du Gabon. Il ne nous demande pas de l’aimer, mais de travailler avec lui pour le développement du Gabon», a soutenu le ministre délégué aux Affaires étrangères.

Laissez votre commentaire