Ndjolé : professeur d’espagnol le jour, dealer de cannabis à ses heures perdues

© L'Union

La crise faisant, le système D n’a pas fini de révéler des talents. La nouvelle trouvaille des Officiers de la Police Judiciaire (OPJ) serait à Lambaréné. Dans cette localité située dans la province du Moyen-Ogooué deux compatriotes, dont l’un professeur d’Espagnol, se sont fait épingler ce week-end pour détention et vente de chanvre indien.



Pris le doigt dans le pot de confiture, sir Jean Assoumou Allogho et Jean Ovono Ella, ont désormais grise mine, de quoi de quoi donner le sourire aux lèvres les éléments de la Police Judiciaire qui sans le moindre doute jubilent comme Antoine Griezmann. L’histoire tirée tout droit des colonnes du journal L’Union, nous rappelle un vieil adage qui dit : «100 jours pour le voleur, il n’en faut qu’un seul pour le patron.»

En effet, c’est au bout d’une longue et minutieuse enquête que les deux protagonistes ont étés arrêtés, et placés par la suite sous mandat de dépôt à la prison centrale de Lambaréné. Où ils méditent actuellement comme des adeptes du «yoga» sur le sort que la justice leur réserve. S’ils n’en profitent pas pour expier leurs fautes, espérons que cette histoire serve de leçon à d’autres. Car tout compte fait, même avec une vie double à la «Keyser SȎze» on finit toujours par se faire alpaguer.

La souricière se fermera en premier lieu sur Assoumou Allogho, gardien de l’antenne de la société de téléphonie mobile Airtel à Alembe. Pisté et contacté par un indic engagé par la brigade de Ndjolé, ce dernier conduira sans le moindre soupçon notre cafteur ou pseudo-client tout droit à sa planque. Deux grosses cuisses de chanvres seront retrouvées par la suite, lors de la perquisition à son domicile.

Écroué et cuisiné comme il le faut par les limiers, Assoumou Allogho n’aura d’autres choix que de passer à table. Il crachera naturellement le morceau en balançant son complice : Jean Owono Ella, professeur d’Espagnol au lycée de l’Excellence de Ndjolé. Qui sera à son tour interpellé. Lors de la fouille diligentée au domicile de ce dernier, les gendarmes ont mis la main sur quatre cuisses de cannabis.

Laissez votre commentaire