jeudi,9 février 2023
WEB_BICIG_12-14_CréditFêteÀLaCarte_729x94px
AccueilA La UneNdendé: un élève torturé et séquestré par un adjudant de gendarme par...

Ndendé: un élève torturé et séquestré par un adjudant de gendarme par jalousie

Ecouter cet article

L’affaire fait grand bruit à Ndendé, chef-lieu du département de la Dola dans le sud du Gabon. Un élève répondant au nom de Dan Nzahou aurait été séquestré puis torturé par un adjudant de la Gendarmerie nationale répondant au nom de Rodrigue Mohamed Body. Cet agent suspecterait le jeune homme d’être le petit copain de sa cadette.

Les faits. Le vendredi 20 janvier 2023 restera une date mémorable pour le jeune Dan Nzahou. Et pour cause, cet élève inscrit en classe de terminale a passé un mauvais quart d’heure après qu’un agent de la Gendarmerie nationale aurait décidé de verser dans l’abus d’autorité. Ce jour-là, l’adjudant Rodrigue Mohamed Body aurait été informé que sa petite sœur avait reçu la visite d’un de ses condisciples.

Bien que cette dernière ait informé son aîné sur le fait qu’il n’y aurait eu aucun acte sexuel avec Dan Nzahou mais plutôt des travaux didactiques, le gendarme n’y prêtera pas attention. Persuadé que les deux adolescents entretiennent une relation, il se serait rendu chez le jeune homme pour lui régler des comptes. Ne l’ayant pas trouvé, il décide de confisquer sa tenue scolaire pour le contraindre de se rendre à son domicile.

S’en suivront des menaces par voie téléphonique rapporte sa victime. « Il m’a dit que si je ne viens pas chez lui avant 6h je vais le regretter amèrement », aurait proféré l’Adjudant Rodrigue Mohamed Body. Paniqué, le jeune homme et son frère aîné vont se rendre chez l’agent sans suspecter un quelconque guet-apens. Sur place, il demande au frère de Dan Nzahou de revenir car il veut parler avec son petit frère.

Une fois, face au condisciple de sa sœur, l’adjudant Body se serait mis à fermer à double tour chacune des portes. Il aurait ensuite sommé Dan Nzahou de se dévêtir totalement et ce, « en pointant son arme de service qu’il venait de charger », raconte la victime d’une voix tremblante. Le jeune homme, pris de peur se serait exécuté sans rechigner. La suite est connue de tous, il serait saisi d’un tonfa qu’il lui aurait asséné sous le bas des pieds puis le long du corps avec frénésie.

Comme si cela ne suffisait pas, «  il va saisir un fil de rallonge électrique avec lequel il va me frapper », poursuit Dan Nzahou. Une fois le jeune homme exténué et ensanglanté, il aurait demandé à sa propre petite sœur de se déshabiller. Tels des esclaves, les deux élèves auraient été promenés dans la ville jusque devant le domicile du Préfet. Tout le long de ce parcours, L’adjudant Body se serait permis de les prendre en photos. 

Une traite humaine qui va occasionner son évacuation à l’Hôpital de l’Alliance chrétienne de Bongolo. La sœur du gendarme aurait révélé à Dan Nzahou que « son frère était jaloux de lui depuis qu’il a échoué à conquérir une jeune dame qui était son ex-copine ». 

Serait-ce donc par jalousie que Rodrigue Mohamed Body aurait torturé ce jeune homme en s’appuyant sur le rapprochement avec sa sœur? Bien que consciente de la difficile tâche qui est la leur dans l’interpellation du bourreau de leur fils, la famille de Dan Nzahou s’est organisée pour saisir les autorités locales afin de dénoncer cette agression physique. Informé, le mis en cause aurait quitté la ville pour échapper à la vindicte populaire.

Contacté par Gabon Media Time, le parquet de la République de Mouila a balayé d’un revers de la main toute implication dans l’exfiltration du pandore, tout en rassurant que nul n’est au-dessus de la loi et qu’une procédure est en cours pour que le mis en cause réponde des faits qui lui sont reprochés. 

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Van
Van
24 janvier 2023 à 16h22min 16 h 22 min

J’apprécie les annonces, mais évitez de répéter les mêmes phrases à chaque fois. À la limite ça fatigue et l’on n’a plus envie de lire la suite.
Merci

Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x