dimanche,24 octobre 2021
AccueilA La UneNations Unies: Ali Bongo plaide pour plus de «multilatéralisme»

Nations Unies: Ali Bongo plaide pour plus de «multilatéralisme»

Ecouter cet article

« Miser sur l’espoir pour renforcer la résilience afin de se relever de la COVID-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l’Organisation des Nations Unies ». C’est le thème retenu lors de 76ème session ordinaire de l’assemblée générale des Nations unies qui s’est tenue ce mardi 21 septembre 2021. Occasion pour le chef de l’État Ali Bongo Ondimba d’appeler au renforcement du multilatéralisme afin de bâtir une économie mondiale tenant compte des aspirations des peuples.

C’est un discours très engagé qu’a prononcé le numéro un gabonais lors de la 76ème session ordinaire de l’assemblée générale de l’ONU qui s’est déroulée par visioconférence ce jour. Occasion pour Ali Bongo Ondimba de revenir sur la crise sanitaire liée au covid-19 qui aura indéniablement impacté l’économie mondiale. 

En effet, si l’espoir demeure grâce au développement de nombreux vaccins, le chef de l’État gabonais a rappelé que cette crise a « révélé les faiblesses et vulnérabilités de nos économies ainsi que de nos systèmes de santé, nous contraignant aujourd’hui à penser autrement nos modèles de développement afin de les rendre plus résilients ».

Ainsi pour sortir de l’ornière de cette déstructuration du tissu économique mondial et plus particulièrement en Afrique, Ali Bongo Ondimba a estimé qu’il était temps que ces derniers s’industrialisent pour créer davantage de richesses en tirant pleinement profit dudit capital humain et de nos ressources naturelles. 

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il a appelé « à plus de multilatéralisme afin de bâtir ensemble une économie mondiale tenant compte des aspirations des peuples qui souhaiteraient un partage plus équitable des vaccins et des progrès technologiques ». « Dans cette phase charnière de jonction des dynamiques, il est fondamental de satisfaire à ces justes exigences de la conscience universelle, y compris une répartition équitable des rentes des technologies ; au risque de voir se sédimenter un ordre international source de fragilités humaines, de défiance entre les nations et d’insécurité globale », a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop