Nationales 1 et 3 : l’Exécutif va engager des poursuites judiciaires contre des sociétés adjudicataires

Axe Libreville-Ntoum © Gabonactu

Le gouvernement a rompu ce 8 décembre les contrats le liant avec certaines entreprises adjudicataires des travaux routiers sur les nationales 1 et 3. «Les usagers habituels de ces deux différents réseaux ne désapprouverons surement pas cet acte !»

Selon les infos recueillies par Direct Info Gabon, cette mesure ne concerne aucunement les travaux en cours d’exécution par « Colas Gabon », entre les PK 5 et 12. La décision intervient suite au constat fait sur les aspects techniques et financiers l’engageant aux sociétés adjudicataires des chantiers de réhabilitation et/ou d’élargissement routiers, par le Conseil présidentiel sur les infrastructures.

Ainsi, sur la RN1, les entreprises : « Socoba », « Acciona » et « Cedex-Entraco » ont été sommées de cesser définitivement leurs activités entre Melen et Nsilé, en direction de Bifoun. Au-delà des aspects techniques, le problème financier est l’autre raison qui soutient la décision susmentionnée.

Les autorités gabonaises, s’engagent également dans des procédures judiciaires avec ces entreprises, mais, devraient lancer des appels d’offre pour la poursuite de ces chantiers. Préoccupation majeure du second magistère d’Ali Bongo Ondimba, plusieurs réseaux routiers de la capitale, excepté ceux du centre-ville, sont en effet dans un état pitoyable rendant ainsi la circulation difficile.

Laissez votre commentaire