Mutation de Jean-Marie Ogandaga: une victoire pour Dynamique unitaire !

Jean Marie Ogandaga © D.R

A l’initiative d’une ordonnance portant modification de certaines dispositions du statut général de la Fonction publique, Jean-Marie ogandaga, s’était attiré les foudres des fonctionnaires et notamment de la confédération syndicale Dynamique unitaire (DU). Aujourd’hui ministre de l’Économie du gouvernement Issoze III, les syndicalistes se réjouissent de son départ par lequel, ils y voient une forme de victoire.

La nomination du gouvernement Issoze III, le 4 mai dernier a fait des heureux, et ce n’est pas la centrale syndicale Dynamique unitaire qui dira le contraire. Pour sa part, Louis Patrick Mombo, secrétaire confédéral de la DU, n’en fait pas de messes basses, «c’est une victoire pour Dynamique unitaire». Mais pour l’heure, les syndicalistes ont gagné deux batailles dans le combat qui les oppose aux autorités de la Fonction publique.

En effet, si, l’obstination de Jean-Marie Ogandaga, «s’est heurtée à la détermination de Dynamique unitaire, de ne pas brader les intérêts des travailleurs», poursuit Louis Patrick Mombo, rien ne garantit que son successeur, Ali Akbar Onanga Y’Obegue cédera aux requêtes des fonctionnaires, contribuant ainsi au retrait définitif de  ladite ordonnance. À cet effet, le secrétaire confédéral de la DU, rappelle que «la grève générale lancée le 12 mars 2018, va se poursuivre car la carrière de tous les agents publics est menacée».

Pour rappel, l’ordonnance de Jean-Marie Ogandaga qui visait pour les syndicalistes «la privatisation de la Fonction publique, la précarisation, la militarisation et la monarchisation de l’agent public de l’État», a été rejetée à l’Assemblée générale le 10 avril 2018. Pour DU, le départ de son initiateur n’est que la suite logique à cette situation.

La centrale syndicale espère, toutefois, que le nouveau ministre de la Fonction publique «engagera très rapidement des discussions avec Dynamique unitaire afin d’envisager un retour au calme». Faute de quoi la paralysie au des l’administration s’accentuera.