jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Moukagni Iwangou vire son directeur de cabinet pour avoir critiqué la tournée...

Moukagni Iwangou vire son directeur de cabinet pour avoir critiqué la tournée de BLA

C’est une décision que l’on voyait venir. Le président d’Union et Solidarité (US) Moukagni Iwangou a décidé de se séparer de Franky Meba Ondo, son directeur de cabinet adjoint du parti. Le ministre de l’Enseignement supérieur remettrait en cause le “loyalisme” et le devoir de réserve de son collaborateur. En effet, cette démission intervient après la lettre ouverte adressée au président de la République par ce dernier qui exigeait la preuve administrative qui justifierait la “tournée républicaine” de Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba. Or, chose curieuse, les lettres de démission datent du 23 juillet dernier.

Après avoir adressé une lettre au président de la République dans laquelle il remettait en question la légalité de la tournée de Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba et une lettre ouverte au président de son parti, le directeur de cabinet adjoint du président de l’Union et Solidarité, Francky Meba Ondo a reçu ce 23 septembre sa lettre de démission signée de Jean De Dieu Moukagni Iwangou, président de l’US. 

Ainsi, le ministre de l’Enseignement supérieur et président de l’US, Moukagni Iwangou reprocherait à son proche collaborateur de n’avoir pas respecté les charges qui sont les siennes au sein de son cabinet ministériel. « Membre d’un cabinet ministériel, avec pour servitudes et charges, d’instruire les affaires annotées par mes soins et à vous transmises, vous êtes tenus par un devoir de réserve vis-à-vis des pouvoirs publics », précise la lettre de démission signée de Moukagni Iwangou.

Si le démissionné a tenu à ne faire aucun commentaire sur cette décision par respect pour son président, il a tout de même relevé une anomalie observable sur les deux lettres adressées par Moukagni Iwangou. « Alors que j’avais décidé de ne pas commenter ma démission à l’initiative de monsieur le Ministre, des proches me font observer que les deux documents datent de juillet 2019. Or, les faits qui me sont reprochés relèvent de ce mois de septembre 2019. Notamment ma lettre adressée au Président de la République et celle à l’endroit du Président de l’US », commente Francky Meba Ondo sur sa page facebook.

Par ailleurs, l’ancien directeur de cabinet adjoint de Moukagni Iwangou va plus loin. Il recadre notamment son ancien président de parti et magistrat hors hiérarchie en lui recommandant d’employer le mot suspension en lieu et place de démission. « J’ai été nommé par décret… où est l’autre décret qui me démet ? N’était-il pas mieux de parler de « suspension » en attendant le prochain conseil des ministres qui me fera remplacer ? Bon… Le Magistrat n’a pas vérifié et respecté ces détails. Il a juste signé ? », s’est-il interrogé.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion