Moukagni-Iwangou débute avec le secteur de toutes les turbulences

Moukagni Iwangou © D.R

L’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Guy Bertrand Mapangou, a officiellement procédé à la traditionnelle cérémonie de passage de charges à son successeur Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, le mercredi 9 mai 2018, en présence de l’ensemble du personnel.

C’est le mercredi 9 mai 2018, au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, que Jean de Dieu Moukagni-Iwangou, c’est vu mettre pour la première fois, le pied à l’étrier pour sa nouvelle fonction de ministre, par Guy Bertrand Mapangou au cours de la traditionnelle cérémonie de passage de charges.

Le nouveau ministre en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pour sa première expérience au gouvernement, a dit sa volonté d’apprendre en sollicitant au besoin, son prédécesseur. Ce nouveau venu, a par la suite confirmé, sa disponibilité à se mettre au service de la nation.

«Devant moi, je n’ai que des gabonaises et des gabonais, et j’entends traiter tout le monde à égalité. Je vais être à ma première expérience gouvernementale dans un département plutôt particulier, mais qui porte l’ambition du pays. Je vous garantis à la fois ma grande foi dans la République et toute ma disponibilité à être à l’écoute de tout le monde», a promis le nouveau ministre.

Le ministre sortant pour sa part, n’a pas caché à son remplaçant l’important travail qui l’attend dans ce ministre considéré comme le secteur de toutes les turbulences, et des challenges qu’il devra relever à l’avenir. « Du travail, il y en a. Vous n’allez pas chômer. Vous aurez du travail à la fois politique, technique et administratif», a t-il prévenu ce dernier.

Pour conclure, ce dernier n’a pas manqué de demander à ses anciens collaborateurs, de se rendre disponible et de bien recevoir le ministre entrant. Il les a prié de ne surtout pas cacher les dossiers, car ils ont le devoir de favoriser l’écoute, la cohésion, pour que ce soit notre pays qui en ressort gagnant.