mercredi,18 mai 2022
AccueilA La Une Mouila: vers une guerre larvée pour le contrôle du conseil municipal ?

 Mouila: vers une guerre larvée pour le contrôle du conseil municipal ?

Ecouter cet article

Élu le 3 janvier 2019, à la mairie de Mouila, au compte de Les Démocrates (LD), Jean Norbert Diramba, après son entrée au gouvernement et son entrée au parti democratique gabonais (PDG) a laissé son poste vacant, depuis le 8  mars 2022. Une vacance de poste qui devrait aboutir à l’organisation d’une élection pour élire le nouveau maire de cette ville. 

S’achemine-t-on vers l’organisation d’une élection au sein du Conseil municipal de la commune de Mouila? C’est du moins la question qui taraude les esprits des citoyens de cette ville à la suite de la nomination de son ancien édile à la tête du ministère du Tourisme. Une éventualité encore plus plausible après la démission de ce dernier du parti Les Démocrates (LD), formation politique sous laquelle il avait été élu.  

En effet, il faut souligner que les dispositions de l’article 18 de la Constitution sont claires dans ce cas de figure. « En cas de démission ou d’exclusion dans les conditions statutaires d’un membre d’un conseil du parti  auquel il appartient au moment de son élection et si ce parti a présenté sa candidature, son siège devient vacant à la date de sa démission ou de son exclusion. Il est alors procédé à son remplacement par le candidat qui le suit immédiatement sur la liste. », 

Voilà ce qui est dit. Ainsi dans ce cas d’espèce,  l’actuel ministre du tourisme sera remplacé au conseil municipal par le 7ème nom de la liste LD,  étant donné que cette liste avait obtenu six conseillers dans le 1er arrondissement de ladite commune. Le conseil municipal était formé de 33 conseillers, à raison, à l’époque de douze conseillers  pour le PDG, huit  pour les LD, sept  pour le Rassemblement héritage et modernité ( RHM ) qui s’est mué en Rassemblement pour la patrie et la modernité ( RPM), trois  pour l’Adere et trois pour les socio démocrates (SDG) absorbés aujourd’hui par le PDG. 

Et il faut surtout rappeler que c’est grâce à l’alliance entre LD et RHM que Norbert Diramba avait été élu maire. Le PDG et son allié de l’époque SDG étant minoritaires. Mais depuis lors beaucoup de choses ont changé, au point où on se demande si  LD peut encore conserver le poste de l’édile de Mouila , si jamais l’élection du successeur de Diramba est organisée dans les toutes prochaines semaines. Cette alliance est-elle encore d’actualité? Les conseillers municipaux de RPM peuvent-ils encore suivre les consignes édictées par leur parti sans compromission ?

C’est une élection où chacun voudra forcément  tirer son épingle du jeu en votant, pas nécessairement pour le candidat choisi par son  parti. Le vote étant secret, c’est le profit qui pourra l’emporter. On en saura plus dans les semaines à venir.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Enami Shop