dimanche,22 mai 2022
AccueilDerniers articlesMouila: un gendarme à la retraite viole la fille de son voisin...

Mouila: un gendarme à la retraite viole la fille de son voisin contre un téléphone et 2 000 FCFA

Ecouter cet article

La recrudescence des cas de viol n’a de cesse de susciter des preoccupations dans la société. Le dernier fait en date est celui de Jean-Jacques Lieutenant, un compatriote âgé de 60 ans et ancien gendarme, qui aurait agressé sexuellement une adolescente en échange de la somme de 2 000 FCFA et un téléphone portable, au quartier Mangui dans le 2ème arrondissement de la commune de Mouila. La victime, âgée de moins de 18 ans, est la fille de son voisin, qui a soumis l’affaire aux services judiciaires de la localité, rapporte le quotidien L’Union.

Les faits remonteraient au dimanche 27 février 2022 au quartier Mangui dans le 2ème arrondissement de la commune de Mouila. Ce jour-là, Jean-Jacques Lieutenant de retour de forêt se serait rendu au domicile de son voisin. Son épouse étant absente, il aurait demandé à l’adolescente de venir lui préparer un repas. Une fois fini, il aurait ensuite indiqué à cette dernière de dresser le lit. 

La jeune fille qui ne se doute de rien, s’exécute et va dans la chambre. L’ancien gendarme l’aurait suivie, fermé la porte à clé et abusé sexuellement d’elle. Une fois sa libido satisfaite, Jean-Jacques Lieutenant lui aurait remis un téléphone portable et la somme de 2 000 FCFA en échange de son silence. Malheureusement pour lui, une fois à son domicile, la jeune fille en larmes aurait raconté à ses parents le supplice qu’elle aurait vécu. Toute chose qui va amener les parents à porter l’affaire devant les services judiciaires.

Alertés, les éléments de la Sûreté urbaine du commissariat de police de Mouila vont procéder à l’interpellation de Jean-Jacques Lieutenant. Lors de son interrogatoire, le présumé violeur aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés. Des aveux pour lesquels il sera présenté devant le procureur de la République et placé en détention préventive pour présomption de viol sur mineure de moins de 18 ans. Le gendarme à la retraite risque jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle et une amende de 50 millions de FCFA au plus, conformément aux dispositions de l’article 36 du nouveau code pénal.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop