Mouila: Maganga Moussavou refuse de payer ses impôts

© D.R

Le Jeudi 24 mai 2018 dernier à Mouila, dans la province de la Ngounié, la police aurait saisi pour non-paiement d’impôts, sous la demande du fisc de ladite province, les véhicules mis à disposition de la société agricole Singapourienne Olam, pour des raisons de location par la société de transport du Vice-président de la République gabonaise, Pierre-Claver Maganga Moussavou.

Se croyant au-dessus des lois, et donc dispensé de payer ses impôts comme tout contribuable qui se respecte, l’homme d’affaires et non moins Vice-président de la République gabonaise, Pierre-Claver Maganga Moussavou, c’est vu saisir et mis en fourrière le jeudi dernier, les véhicules de sa société de transport installée à Mouila dans le chef-lieu de la Ngounié.

Selon nos confrères du journal Le Mbandja dans son numéro 454, l’homme d’affaires issu de ladite province aurait mis à la disposition de la société agricole Olam, quelques-uns de ses véhicules en guise de location, moyennant une contrepartie pécuniaire versée à sa société de transport. Estimant du haut de son titre de Vice-président de la République, de ne plus devoir s’acquitter de ses obligations de contribuable, le service des impôts aurait vite fait, de le ramener sur terre par cette action.

En déplacement à l’étranger, et néanmoins informé de ce que les impôts auraient arraisonné ses véhicules de locations, il semblerait selon Le Mbandja, que Pierre-Claver Maganga Moussavou, aurait sermonné par téléphone le responsable provincial des impôts de Mouila, qui l’aurait à son tour, tout simplement envoyé paître.

Nul n’étant au-dessus des lois, il semblerait que le Vice-président de la République se soit finalement rendu compte que ni son grade, ni sa fonction, ne lui permettait, d’outrepasser ses devoirs envers la nation, et qu’en toutes circonstances, il se devait de toujours montrer l’exemple.

Laissez votre commentaire